PAPA ROACH @ l'Olympia Paris le 13/10/2017!
Peetoff
Journaliste

«\'\'Un Papa Roach survolté, enflamme l'Olympia\'\' !»

Créé 13/10/2017
2207 vues

5 mois après la sortie de leur 9ème album, “CrookedTeeth”, Papa Roach est de retour en France, attendu par des milliers de fan qui remplissent complétement l'Olympia. Peu importe d'où l'on vient, cette salle mythique parisienne est réputée pour accueillir les plus grands et Jacoby Shaddix, chanteur du groupe, le sait bien et nous le fait comprendre en nous délivrant un show très énergique.

Il est 20h50, la musique de fond s'arrête, les lumières s'éteignent et le groupe nous offre une intro hip-hop, rideau baissé. Le public est déjà chaud et acclame le groupe qui arrive sans plus tarder. Une fois le rideau tombé, on découvre l'affiche du dernier album "CrookedTeeth" en backdrop et c'est parti pour environ 1h45 de show énergique et explosif.

Papa Roach commence son set avec “CrookedTeeth”, extrait du dernier album, mais c'est surtout à la deuxième chanson "GettingAwayWithMurder" que le show commence à prendre toute sa dimension. Jacoby Shaddix n'hésite pas à faire chanter le public pendant le refrain. Le son puissant et clair. Jerry (guitare) et Tobin (basse) sont actifs.

On a droit aux classiques “Between Angels and Insects”, “She Loves Me Not”, “Scars” et “Gravity”.

Au moment de chanter "Forever" de l'album "The Paramour Sessions", Jacoby entame l'air de "In The End" en hommage au groupe Linkin Park dont le chanteur Chester Bennington est décédé en juillet dernier. Un hommage émouvant puisque le groupe était proche de Linkin Park avec lequel il a fait son début sur scène et influencé son style musical.

En guise de fin, Papa Roach nous délecte des deux classiques, “Dead Cell” et “Last Resort”, avec en prime un Jacoby survolté. Et c'est déjà la fin après 1h45 de show ! Papa Roach a joué pas moins de 6 titres de son dernier album avec réussite. Les nouvelles compositions fonctionnent bien en live.

On gardera en mémoire l'énergie et la générosité du groupe en particulier celle de Jacoby Shaddix qui a beaucoup communiqué avec le public et qui est descendu de la scène pour le faire chanter en tête à tête.

Revenez quand vous voulez !

Setlist :
CrookedTeeth (Kabuki drop)
GettingAwayWithMurder
Between Angels and Insects
Face Everything and Rise
Geronimo
Born for Greatness
She Loves Me Not
Scars
Periscope
Gravity
Song 2 (Blur cover)
Traumatic
Forever (with a snippet of "In the End" by Linkin Park)
American Dreams
Lifeline (Slow version)
Help

Encore:
None of the Above
Blood Brothers
Dead Cell (with a snippet of "Thrown… more )
Last Resort
...To Be Loved