Report ONI au Petit Bain le 20/07/2017
masson stphane
Journaliste

«Le Canada à l'honneur avec ONI»

Créé 20/07/2017
143 vues

Ce soir direction le Petit Bain pour une soirée placée sous le signe du Trash Metal made by Death Angel.
Death Angel nous fait en effet l'honneur de son passage à Paris et nous fera même le plaisir de remettre ça le 08/12/2017 au Bataclan en première partie de Testament.

Sur place je constate que la file d'attente n'est pas bien épaisse mais à la fois à Paris nombre sont ceux qui arrivent au dernier moment pour la tête d'affiche.

Ouverture des portes et go pour la première partie en l'espèce Corrosive Elements, groupe de Death Trash français de Paris. La tache n'est pas aisée d'ouvrir les hostilité mais Corrosive Elements va si employer d'une bien belle manière. Le son du groupe est bien lourd et les riffs efficace et ça speed bien tout cela. On a toute fois l'impression que le batteur ne semble pas trop dans son assiette ce soir mais ça arrive à tous. Le public ne se laisse pas prier et ça bouge grave dans la fosse et les slams s'enchainent, voila qui est une bonne chose. Corrosive Elements a bien chauffé la salle et est un groupe qu'il me plaira de revoir et qui a, toujours à mon sens, pleins d'avenir alors à bientôt les gars.

Je me retourne et je constate que la salle s'est très bien remplie pendant le set de Corrosive Elements et hop il est l'heure de voir ONI monter sur scène.
ONI est un groupe de Progressive Metal canadien. Dès les premières notes l'on constate un très bon son et ça joue grave. Effet la jeu de ONI vraiment hyper technique et qu'elle surprise d'entendre le son d'un xylophone électronique et voir John DeAngelis en jouer c'est vraiment impressionnant, ça donne vraiment une super dimension et une ambiance particulière à leurs morceaux. Jake ONI enchaine les chants gutturaux et clair, pour la partie claire il est vraiment juste et ça s'entend. Leur set passe comme une flèche tellement nous sommes absorbés par leur univers musical.

Ca y est le moment tant arrivé est la c'est l'heure de voir monter sur scène Death Angel groupe de Trash Metal américain. A peine monté sur scène ça part comme une balle on en reste sur le cul. Le groupe va jouer à bloc tout le set un truc de débile. Dans la fosse c'est du délire total, les pogos nous envoie valser contre la scène, les slams s'enchainent et la communion avec le groupe est plus qu'évidente au point que nous aurons le droit à une discussion d'une vingtaine de minutes de Mark Osegueda avec le public. En dehors de cette pause on n'a pas le temps de respirer sa joue vite bien et avec une précision digne des plus grands. Un pur bonheur que de voir Death Angel et quelle claque…