MESHUGGAH sur la scène Warbird du Download Festival 2018
United Rock Nations

«Meshuggah offrait une alternative de poids à Marilyn Manson en ce samedi soir du Download Festival avec un show sobre mais puissant»

Créé 16/06/2018

Tout comme Converge la veille, Meshuggah occupait la Warbird Stage en face de la tête d'affiche du jour, cette fois-ci Marilyn Manson. Si les Suédois ont rassemblé un public plus important que les Américains, la concurrence demeure rude et la tente est à peine remplie lorsque le concert débute.

Les musiciens arrivent sur scène en silence dans un écran de fumée. Dès qu'ils sont visibles, le public se déchaîne et les acclame avec ferveur en scandant le nom du groupe avec force. Les lumières s'éteignent brusquement et le show commence par une sorte de longue litanie vocale qui crée une atmosphère étrange et inquiétante jusqu'à une explosion de lumières et de sons, en particulier avec la basse de Dick Lövgren et la batterie de Tomas Haake. Les musiciens sont très concentrés sur ce qu'ils font et se contentent surtout de headbanguer, ne cherchant pas réellement à occuper l'espace scénique ni à communiquer avec le public. Après « Clockworks », le groupe nous offre « Born In Dissonance », avec violence et intensité, suivie de « The Hurts That Finds You First » dont le titre est suffisamment explicite pour que je ne vous la décrive pas.

La musique du groupe semble être plus lourde à chaque nouvelle chanson et le mixage, plutôt équilibré et réussi, les met en valeur. Cependant, l'activité scénique des musiciens reste la même, c'est-à-dire limitée, mais la déflagration émotionnelle du show est puissante et s'empare de l'âme de toutes les personnes présentes. Le public se montre très attentif et une ambiance solennelle et presque mystique s'installe sur la Warbird Stage. Plus le concert avance, plus le groupe se donne sur scène et plus le public s'agite en fosse, cédant à l'appel de titres plus agressifs et violents. Meshuggah prend à peine le temps de souffler entre deux chansons, et donc ne consacre pas une seule seconde à une quelconque communication avec son public. Tout comme Mantar un peu plus tôt en Spitfire Stage, le groupe donne une priorité absolue à la musique.

Meshuggah avait l'avantage d'offrir une alternative de bonne qualité à ceux qui ne voulaient pas assister au cirque de Marilyn Manson. Dans un registre totalement différent, les Suédois ont permis d'exorciser les sentiments les plus noirs de son public dans un show finalement assez sobre.


Setlist de Meshuggah :

1- Clockworks
2- Born in Dissonance
3- The Hurt that Finds You First
4- Rational Gaze
5- Lethargica
6- Violent Sleep of Reason
7- Bleed
RAPPEL
8- Straws Pulled at Random
9- Demiurge




Festival
Hellfest 2018
Meshuggah
22/06/2018