Chroniques

Memoriam
Anibal BERITH
Journaliste

«Quand les ex-membres de Bolt Thrower, Napalm Death et Benediction fondent leur propre groupe !»

Créé 03/09/2016
504 vues

Formé en 2016, Memoriam est loin d'être un groupe de novice. Un line-up 5 étoiles s'il vous plait avec Frank Healy à la basse ( Benediction, Sacrilege, ex-Cerebral Fix, ex-Napalm Death, ex-Anaal Nathrakh (live)), Andrew Whale à la batterie (ex-Colostomy, ex-Bolt Thrower, ex-Drop Dead, ex-Urban Chaos), Scott Fairfax à la Guitare ( Benediction (live), ex-Cerebral Fix, ex-Exploder, ex-Anal Back Charge, ex-Life Denied) et Karl Willetts au chant (ex Bolt Thrower).

Les anglais délivrent un death/grindcore sombre et puissant. Milieu d'après midi sur Sanctuary Stage, on peut dire que l'on change de registre par rapport à Grim Reaper vu juste avant et c'est pas pour me plaindre car cette musique correspond plus à mon univers.

Débutant le set avec 'Memoriam', le quartet britannique jouera 9 titres au cours de leur temps imparti. Aucun album à l'actif du combo dans sa forme actuelle mais de quoi faire avec leurs groupes respectifs. C'est ainsi que seront joués par exemple 'The Captive' (Sacrilege), 'Spearhead' et 'Powder Burns' de Bolt Thrower.

Le charismatique Karl Willets donne le rythme sur scène avec sa longue chevelure blonde platine. Il y a du rythme et les titres s'enchainent avec puissance et enthousiasme à la vue de la complicité du combo.

Une bien belle découverte sur scène, bien dans l'esprit du Fest, Memoriam a su ravir le public et le tenir en haleine.

Setlist: Memoriam - War Rages On - Surrounded (by Death) - The Captive (Sacrilege cover) - Resistance - Drone Strike - Spearhead (Bolt Thrower cover) - Powder Burns (Bolt Thrower cover) - Flatline