Report MAX & IGGOR CAVALERA, Paris l'Elysée Montmartre le 03/12/2016 !
Peetoff
Journaliste

«La frénésie ne s'arrête pas là car les CAVALERA enchaineront une setlist sans temps mort. MAX invectivera le public à plusieurs reprises, lui demandant de se bouger pour des Circle Pit et autres Wall of Death.»

Créé 03/12/2016
810 vues

C'est un retour en arrière de 20 ans que je m'apprête à faire ce samedi 3 décembre. En effet les frangins CAVALERA écument l'Europe en cette fin d'année pour nous rejouer l'album culte, ROOTS. L'occasion pour moi de replonger dans cet album qui fait partie des incontournables de la discographie de SEPULTURA.

Pour ouvrir cette soirée mythique, ce sont les Hardcorreux de THE ARRS qui montent sur scène pour chauffer un Elysée déjà presque plein. Fidèle à eux même, ils vont tout donner pendant le temps qu'il leur est imparti. NICO au chant se démènera sans cesse pour mettre le feu avec son public. PIERRE et MICK, aux guitares, nous délivrerons des riffs assassins et directs comme ils en ont l'habitude. L'opportunité était belle pour toucher un public plus large et le moins que je puisse dire c'est que le pari est gagné pour nos Frenchies. Le seul bémol de la prestation vient des lights qui ne mettront pas nos Français en valeur, et je dois dire que c'est un mal de plus en plus fréquent dans le metal. A croire que les groupes n'y attachent pas la moindre importance.

Voici venu le moment culte de la soirée avec l'arrivée sur scène de MAX & IGGOR CAVALERA. Ils sont accompagnés du fidèle lieutenant de Max, MARC RIZZO à la guitare et de JOHNY CHOW à la basse. Quelle belle initiative, de la part des deux Brésiliens, de nous faire redécouvrir ou simplement découvrir cet album important dans l'histoire du metal.

L'orgie commencera bien sur avec le classique ROOTS BLOODY ROOTS, accueilli par une salve d'applaudissement venant de la fosse de l'Elysée. S'en suivra le titre ATTITUDE ou Max sortira son Berimbau (instrument Brésilien) pour l'intro du morceau. Le plaisir se lit sur le visage de chaque fan présent, et ce n'est pas l'interprétation d'un CUT-THROAT hyper violent qui fera redescendre la joie du public. Un des moments fort de la soirée sera la magie qui se dégage du titre RATAMAHATTA. Mais quel pied mes amis de réentendre ce morceau grandiose qui sort vraiment de nos classiques. Je m'aperçois très vite que le père IGGOR est en pleine forme. Il n'a rien perdu de sa technique et de sa frappe de bûcheron. Et son jeu sur le titre BREED APART ne viendra pas me contredire.

La frénésie ne s'arrête pas là car les CAVALERA enchaineront une setlist sans temps mort. MAX invectivera le public à plusieurs reprises, lui demandant de se bouger pour des Circle Pit et autres Wall of Death, ce qu'il fera sans rechigner. A chaque titre de ce célèbre opus, les fans sont en transe et une atmosphère de jungle règne dans l'Elysée chauffé à blanc.

Les CAVALERA reviendront après une courte pose pour plusieurs rappels. C'est avec un beau maillot du PSG qu'IGGOR entamera la reprise du légendaire groupe CELTIC FROST (Procreation of the wicked). Suivi d'une reprise, en version duo (Max & Iggor), du célèbre titre POLICIA du groupe TITAS en version plus qu'énergique. Fan de MOTORHEAD depuis de nombreuses années, ils nous feront le cadeau de nous jouer le fameux ACE OF SPADES avant de finir le concert par un ROOTS BLOODY ROOTS des familles en Blast metal.

Une bien belle soirée, ravivant des tonnes de souvenirs. Je ne peux m'empêcher de regretter ANDREAS KISSER qui pour moi fait partit intégrante de la légende de cet album.

Setlist CAVALERA Return To Roots :

1. Roots Bloody Roots
(Sepultura cover)
2. Attitude
(Sepultura cover)
3. Cut-Throat
(Sepultura cover)
4. Ratamahatta
(Sepultura cover)
5. Breed Apart
(Sepultura cover)
6. Straighthate
(Sepultura cover)
7. Spit
(Sepultura cover)
8. Lookaway
(Sepultura cover)
9. Dusted
(Sepultura cover)
10. Born Stubborn
(Sepultura cover)
11. Itsári
(Sepultura cover)
12. Ambush
(Sepultura cover)
13. Endangered Species
(Sepultura cover)
14. Dictatorshit
(Sepultura cover)
15. Sweat Leaf / Children of the Grave
(Black Sabbath cover) (only Max and Iggor)
16. Procreation (of the Wicked)
(Celtic Frost cover)
17. Polícia
(Titãs cover) (only Max and Iggor)
18. Ace of Spades
(Motörhead cover)
19. Roots Bloody Roots
(Sepultura cover) (2016 version, fast)