Métal Sphère#7 - 2nd DAY - 9 et 10 mars 2018
Ben Tardif
Journaliste

«#GOROD #PROMETHEAN #STENGAH #ASSIAH»

Créé 10/03/2018
1173 vues

Deuxième soirée pour le METAL SPHERE de Voisins le Bretonneux. Met'assos nous a concocté une deuxième salve de 5h bien musclées pour la suite ! j'avoue j'ai eu du mal à me remettre de ma première soirée (nuit) !

Ca redémarre avec PROMETHEAN du Symphonic blackend death metal, rien que ça ouep ! well, blast beat et chant gutural, c'est quand même moins ma tasse de thé (Cf. report de la première journée du METAL SPHERE) mais je vais écouter la messe de ce soir avec une attention particulière ! ce groupe né en 2013 et sort son EP "Aloades" . un savant mélange de gros son Death avec des touches de symphonique. influences : Septicflesh, Emperor, Prokofiev, Rachmaninov, Fleshgod Apocalypse, Inferi, Xanthochroid, Xerath, UneXpect, Equipoise, The Great Old Ones, Bleak Flesh, Ezerath, Dream Void, Godeater, Corpo-Mente, Ryan Amon etc.

ASSIAH djent deathcore, deux chanteurs qui envoient du pâté, ça bouge beaucoup sur scène aussi ! chaud chaud pour nous les photographes... d'autant qu'il n'y pas de crash barrieres pour se proteger a minima. ça va le faire, jusqu'içi tout va bien, jusqu'içi tout va bien ;-)
Ils assurent bien tout au long du set, pas de trève, c'est la guerre !! le pit remue de plus en plus, ça pogote, bref que du bon pour se mettre en jambes...

Viennent les lillois de STENGAH, créé en 2013, proposant un métal groovy et massif influencé par la narration du rock prog des années 70. Entre riffs dévastateurs et nuances plus mélodiques liés par la puissance du chant, le groupe transporte son auditeur dans son imaginaire avec une sincérité indéniable. C'est réellement en 2016 avec la voix de Nicolas QUESTE , que le groupe décolle à l'occasion de leur premier EP "Mechanic of the Sphere" sorti en Avril de cette même année. le résulat est plutot bien sympa, technique, avec un rythme metal Prog
leurs infleunces : Meshuggah, Opeth, Karnivool, Porcupine Tree, Yes, Genesis, King Crimson, Magma

Il est 23h45 et c'est au tour des Bordelais de rentrer en scène ! dès le démarrage le décor est planté, comme à leur habitude énergique, technique, puissant dans leurs compos. Ies GOROD n'ont pas traversé toute la France pour enfiler des perles ! le guitariste Nicolas ALBERNY gratte comme jamais (pas d'allusion salace avec un certain rappeur dont je taierai le nom ... OMG) un véritable killer.
Je ne parlerai pas du bassiste Ben "barby" klaus qui fait l'amour à sa basse, on s'y croierait presque , lol
Bon là à cette heure tardive du samedi l'ambiance est plus que chaude (justement) et l'air devenu irrespirable. Je ne sais vraiment pas comment ce petit monde sur scene et dans la salle arrive à tenir encore debout... le sol parsemé de godets, et une petite odeur de binouze et de chacal mélangé a définitvement envahit la salle.

Il est temps pour moi de tirer ma révérence, car il y a de la route qui m'attend. et je suis rincé après ces dix heures de gros métal bien gras depuis la veille. Allez je mets le mode pilote automatique , GO Home !

Influences GOROD : Death, Coroner, Carcass, Cynic, Megadeth, 70's jazz & funk...