Report GENUS ORDINIS DEI, Paris le Cabaret Sauvage le 20/10/2016
Peetoff
Journaliste

«Bonne surprise et découverte pour ma part et comme on dit, GENUS ORDINIS DEI a fait le JOB.»

Créé 20/10/2016
367 vues

Jeudi 20 octobre, il est un peu plus de 18h00 et nous sommes une petite quinzaine devant les portes du Cabaret Sauvage à attendre l'ouverture prévue pour 19h00. Mon coté pessimiste est en mode ON, et j'espère qu'il n'y a pas de soucis. Après vérification, le tour bus de LACUNA COIL est bien présent derrière la salle, OUF. La date de Paris est donc la première de la tournée marathon des Italiens (31 dates en Europe) pour la sortie de leur huitième album “Delirium“. Ils sont accompagnés pour l'occasion de leur compatriote de GENUS ORDINIS DEI et des Danois(es) de FOREVER STILL.

C'est donc aux Italiens de GENUS ORDINIS DEI (GOD) d'ouvrir les hostilités avec leur musique que je qualifierais de Dark Metal Symphonique. C'est donc dans un Cabaret qui se rempli doucement que la formation Italienne démarre son show. Le groupe de NICK K n'en n'à que faire et va tout donner pendant les 30 minutes prévues. Six titres au total issus de leur EP et album, “The Middle“. Malgré l'espace restreint sur scène, trois batteries au total, cela ne les empêchera pas de faire le show. NICK (Guitare) ne se privera pas d'haranguer le public qui lui répondra bien volontiers. Musicalement, GOD fait preuve d'aisance, comme s'ils avaient une déjà longue habitude de la scène et des conditions délicates de se retrouver en première partie. Le son est de bonne facture et nous prenons plaisir à découvrir les arrangements symphoniques du combo et les très bons solos de la paire NICK et TOMMY. Bonne surprise et découverte pour ma part et comme on dit, GENUS ORDINIS DEI a fait le JOB.

Setlist GENUS ORDINIS DEI :
1 – You Die
2- Embracing The Earth
3 – halls Of Human Delights
4 – Flemish
5- Red Snake
6 – Roots And Idols Of Cement

Vient ensuite le tour de FOREVER STILL, qui nous arrive du Danemark. Ayant eu le privilège de découvrir leur premier album, “Tied Down“ (Nuclear Blast), un peu en avance, j'étais donc impatient de voir ce jeune combo (2013) défendre sa musique sur scène. Fort d'un mélange accrocheur de Rock et de Metal aux relents d'EVANESCENCE, nous avons donc la chance de voir le groupe pour leur premier passage en France. Au premier abord on s'aperçoit de l'énergie débordante que semble vouloir nous communiquer MAJA SHINING (Chant) et MIKKEL HAASTRUP (Bass). Les deux compères sautent et changent sans cesse de position. Ce qui n'est pas le cas de MAJA PARTSCH (Guitare) que je trouve très timide et en retrait par rapport au reste du groupe. Coté interprétation, la paire rythmique fera un sans faute, ce qui n'est pas le cas du chant ou nous pourront entendre quelques problèmes de justesse. A la guitare, il me manquera un peu de hargne et de puissance pour retrouver les riffs accrocheurs entendus sur l'album du combo. Malgré quelques bons passages, SCARS, MISS MADNESS et BREATH IN, je ne suis pas convaincu pas la prestation de FOREVER STILL. Je garderais quand même un oeil sur le groupe et souhaite-le revoir au plus vite défendre leur très bon album dans de meilleures conditions.

Setlist FOREVER STILL :
1 – The Last Day
2 – Awake The Fire
3 – Miss Madness
4 – Fight
5 – Once Upon A Nightmare
6 – Breath In
7 – Save Me
8 - Scars

Les Italiens de LACUNA COIL sont de retour en France pour défendre leur dernier album, “Delirium“ sorti en mai dernier. Et pour cette première date de leur tournée, les voici dans la très belle salle du Cabaret Sauvage. Taille de la scène oblige, le décor est minimaliste, pas de back drop et les grilles avec les mannequins rappelant un sanatorium, sont rapprochées de la batterie pour ne pas gêner les lights. Le combo n'aura pas chômé, car en deux ans et après les départs de CRISTIANO MIGLIORE (Guitare) et CRISTIANO MOZZATI (Batterie) les voila déjà de retour. C'est devant une salle maintenant bien remplie qu'ils se présentent à nous tout de blanc vêtu façon camisole.

Le moins que je puisse dire c'est que pour LACUNA COIL cette première date n'est pas un tour de chauffe. Dès les premières notes on s'aperçoit que le groupe bénéficie d'un son irréprochable, puissant et propre. La paire, CRISTINA SCABBIA et ANDREA FERRO, est en pleine forme et fait preuve d'une justesse de chant incroyable. C'est certainement à l'heure actuelle, la combinaison vocale la plus performante. La qualité de CRISTINA sur des titres comme “Our Truth“ et “Spellbound“ est de haute volée. ANDREA n'est pas en reste lui non plus, et malgré le fait que nous restons le plus souvent scotché sur la beauté de CRISTINA, il faut avouer que sa voix puissante et sa performance scénique sont tout bonnement remarquables.

Coté interprétation musicale, il faut avouer que DIEGA CAVALLOTTI (Guitare) n'aura pas mis longtemps pour s'adapter. Son jeu est vraiment de très bonne facture et le fait qu'il soit le seul guitariste du groupe ne gène en rien la puissance du son de nos Italiens. La partie rythmique du groupe fait le “Job“ comme on dit. L'imposant bassiste, MARCO ZELATI, est impressionnant de facilité et le maquillage de clown lobotomisé en rajoute vraiment à sa présence scénique. La bonne surprise nous vient de RYAN FOLDEN, qui martèle ses futs puissamment et avec une précision chirurgicale, n'hésitant pas à faire le show et à haranguer le public debout sur sa batterie.

Côté setlist de LACUNA COIL, rien n'est laissé au hasard, ils joueront pas moins de sept titres de “Delirium“. Alternant les chansons calmes et plus violentes. Ils nous réserveront aussi la bonne surprise d'interpréter “The Ghost Woman And The Hunter“, issu de COMALIES sortit en 2002, pour la première fois en live. Un des moments fort de la soirée sera la reprise des DEPECHE MODE, “Enjoy The Silence“, qui ravira le public reprenant le refrain à tue-tête.

Nous avons donc assisté à un très bon concert de LACUNA COIL, et je suis vraiment impatient de les revoir interpréter leur musique sur une scène à la grandeur de leur talent. Si j'avais un souhait à émettre ce serait de les retrouver sur un de nos festivals d'été.

Selist LACUNA COIL :
1. Ultima Ratio
2. Spellbound
3. Die & Rise
4. Heaven's a Lie
5. Blood, Tears, Dust
6. Ghost in the Mist
7. The Ghost Woman and the Hunter
8. Trip the Darkness
9. Downfall
10. You Love Me 'Cause I Hate You
11. Our Truth
12. Enjoy the Silence (Depeche Mode cover)
13. Nothing Stands in Our Way
14. Delirium
15. Zombies
16. The House of Shame