FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES sur la scène Main Stage 1 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«Frank Carter n'a cessé de délivrer des messages vibrants et forts entre deux chansons énergiques, soutenu par ses Rattlesnakes»

Créé 17/06/2018

Sur la Main Stage voisine, Royal Republic tente tant bien que mal de convaincre son public que le concert est fini et qu'il devrait aller voir Frank Carter & The Rattlesnake dont le concert commence à 17H, et le moins qu'on puisse dire c'est que ceux qui ont suivi ce conseil ne l'ont pas regretté.

Des sons électro de sirènes retentissent alors que Frank Carter apparaît sur scène, vêtu d'un caleçon orange vif et de ses tatouages, si vous me passez l'expression. Son énergie se devine aussitôt à sa façon d'arpenter la scène en déclarant : « Alors, voyons ce que nous avons là ! Quelle incroyable fosse vous faîtes, Download ! Je suis Frank Carter et j'ai quelques amis avec moi, les Rattlesnakes. Est-ce que vous êtes prêts pour un peu de Rock'n'Roll ? ». Sans attendre de réponse, il se lance dans « Juggernaut », soutenu par des musiciens tout sourire et pleins de fougue. Dès le second morceau, el chanteur descend dans le pit photo et monte sur la barrière, au contact de ses fans des premiers rangs. Il n'hésite d'ailleurs pas à se mettre debout sur les mains du public avant de demander : « Est-ce que tout va bien Download ? » dans un rugissement. Il passe « Vampires » dans cette position avant de se laisser porter en slam puis d'essayer de monter lui-même sur le ventre d'un festivalier également en train de traverser la fosse en slam. Il faudra attendre la fin de « Wild Flowers » pour qu'il accepte de remonter sur scène après un beau moment au contact de la foule, ravie de le voir aussi investi. Bien que le groupe soit énergique et livre une performance propre, c'est bien le frontman qui attire tous les regards tant il semble possédé, mais aussi généreux puisqu'il déclare : « Mesdames et messieurs, merci d'être avec nous aujourd'hui ! Il y a tellement de groupes incroyables qui jouent à ce festival, faîtes du bruit pour eux ! ».

Avec « Snake Eyes », il s'adresse avec ferveur au public pour faire passer un message très particulier : « Mesdemoiselles, si jamais vous avez voulu faire du slam mais que vous n'avez jamais osé, de peur que les garçons aient des gestes déplacés envers vous, ce jour est votre jour parce que si je vois un gars faire le moindre geste irrespectueux, il aura directement affaire à moi ! Les mecs, respectez ces femmes parce qu'elles pourraient être vos soeurs, vos mères, vos filles, mais elles sont aussi et avant tout des femmes ! ». Ce message engagé est suivi d'une chanson énergique qui voit se multiplier les circle pits et les slams. Il arrête d'ailleurs la chanson pour s'assurer que les festivaliers fassent attention aux gens qui pourraient tomber. Il profite de la Fête des Pères pour dédier « Lullaby » à tous les parents qui « essaient de faire les choses bien » et conclue avec « I Hate You » qu'il introduit ainsi : « Vous n'avez pas idée à quel point tout ça nous touche, c'est vraiment quelque chose de sublime, merci, du plus profond de notre coeur. C'est notre dernière chanson mais après, allez vous prendre une bière et on se retrouve devant The Hives, je serais dans la fosse avec vous. La chanson qui arrive est pour la personne spéciale de votre vie, et je sais qu'on a tous quelqu'un comme ça. Cette personne spéciale est celle que vous haïssez le plus parce que je trouve qu'il y a trop de chansons d'amour. Vous avez été fantastiques et il est temps de faire sortir toute la colère que vous ressentez pour cette personne, mais souvenez-vous aussi que, pendant que vous chanterez cette chanson avec moi en pensant à cette personne que vous détestez, quelqu'un pensera à vous en chantant aussi cette chanson, alors au fond, soyez tous sympas les uns avec les autres ! ».

Frank Carter a presque envoyé les Rattlesnakes dans l'ombre dans son jeu scénique était investi et puissant. Ce set a également été l'occasion pour lui d'échanger avec son public et de faire passer des messages forts et qu'on ne se lasse pas d'entendre. Respect.


Setlist de Frank Carter & The Rattlesnakes :

1- Juggernaut
2- Fangs
3- Vampires
4- Wild Flowers
5- Jackals
6- Snake Eyes
7- Devil Inside Me
8- Lullaby
9- I Hate You




Festival
Hellfest 2017
Frank Carter & The Rattlesnakes
17/06/2017