Chroniques
Festival
Hellfest 2017
Devin Townsend Project
16/06/2017

The Devin Townsend Project – Between The Buried & Me – Leprous @ Paris - Le Bataclan
Diana MAIZ CACERES
Journaliste

«Un retour en force de The Devin Townsend Project»

Créé 31/01/2017
197 vues

The Devin Townsend Project – Between The Buried & Me – Leprous – Paris Le Bataclan – le 31 janvier 2017

Pour débuter cette nouvelle année musicale on se rend au Bataclan pour une soirée Metal Prog avec en tête d'affiche The Devin Townsend Project. Comme il y aura trois groupes à l'affiche ce soir, la soirée commence assez tôt, alors pour le moment la salle est loin d'être pleine mais il est à parier que d'ici une heure il n'y aura plus de place !

LEPROUS

C'est le groupe norvégien Leprous qui ouvre le bal, avec des rythmes très lourds et pesants. Leur style est très progressif voir même assez expérimental, soit on accroche tout de suite soit on a du mal à les suivre. Les changements de rythme nous prennent au dépourvu passant de la « douceur » à quelque chose de plutôt brutal en moins de 2 secondes. Les amateurs du genre apprécieront, c'est limite dépressif. Côté setlist Leprous mettra en avant son dernier album « The Congregation » (2015) avec 5 titres tirés de l'album sur les 6 joués. C'est certain que tous les musiciens maîtrisent leur sujet et nous offrent un beau spectacle technique mais on déplore le manque de communication et d'enthousiasme du groupe qui n'interagit pas du tout avec le public. On entendra Einar Solberg (chanteur) juste à la fin du concert pour dire « Merci » mais les fans du groupe ont apprécié leur prestation à en croire les applaudissements et cris !

Setlist : « Foe » , « Third Law », « The Price », « The Flood », « Rewind » & « Slave »


Between the Buried and Me

C'est au tour du groupe américain Between the Buried and Me de faire son entrée sur scène et la salle s'est bien remplie depuis notre arrivée, c'est avec « Fossil Genera - A Feed from Cloud Mountain » (The Great Misdirect – 2009) titre de pas moins de 12 minutes que le groupe nous transporte dans son univers. On reste dans le Prog mais pour autant c'est très différent de ce que Leprous vient de nous offrir. Le clavier est beaucoup plus présent et leur musique est moins « dépressive » plus énergique. Tommy Giles Rogers est aussi à l'aise sur la voix claire avec des montées dans les aigus surprenantes et un chant guttural tout aussi efficace. Pour leur prestation qui durera 45 minutes le groupe a fait le choix d'un setlist efficace avec des titres longs d'une dizaine de minutes et des titres plus courts qui permettent de donner un rythme intéressant au set, ils joueront des titres de leurs deux derniers albums « The Parallax II: Future Sequence » (2012) et « Coma Ecliptic » (2015).
Tout comme Leprous la seule reproche que je ferais au groupe c'est le manque de communication avec le public, même si les fans ne semblent pas non plus gênés par cette attitude, le principal reste le spectacle et les fans ont apprécié.


Setlist : « Fossil Genera - A Feed from Cloud Mountain », « The Coma Machine », « Lay Your Ghosts to Rest », « Bloom », « Option Oblivion » & « Life in Velvet »


The Devin Townsend Project

Place maintenant à la tête d'affiche de la soirée avec « The Devin Townsend Project » le Bataclan est maintenant plein à craquer et les fans ont envahi la salle. Dès leur entrée sur scène on comprend que nous allons avoir droit à une toute autre ambiance avec le sourire et la bonne humeur communicative de Devin Townsend. Leur show commence avec « Rejoice » (premier titre de l'album « Z² – Disc : Sky Blue » - 2014), le public est à fond et on aura même droit au premier « crowd surfing » de la soirée pendant le deuxième titre « Night » (Ocean Machine: Biomech – 1998). Le set sera rythmé par les interventions drôles de Devin Townsend qui adore parler et jouer avec le public. Le groupe a sorti son dernier opus « Transcendence » en septembre dernier (septième album de « The Devin Townsend Project) et ce soir ils nous présentent quelque titres (et non des moindres) en live comme « Stormbending » et « Failure ».
Nous aurons droit aussi a des moments plus calmes avec « Where We Belong » joué à la guitare acoustique. Se suivra un titre qui va mettre le public en feu avec « Planet Of The Apes » avec des riffs super puissants et des rythmes de batterie qui nous font headbanguer automatiquement, joués à la perfection par Ryan van Poederooyenqui. Le Bataclan chante le refrain en choeur et suit le rythme en tapant des mains pendant les pas moins de 10 minutes du titre. D'ailleurs à la fin du titre Devin Townsend se demande pourquoi il a mis ce titre sur la setlist puisque selon ses dires c'est « A pain in the ass » à jouer !
On repart sur des rythmes beaucoup plus Heavy Metal avec « Ziltoid Goes Home », suivie de « Suicide » avec des rythmes un peu plus Power que Heavy pour finir sur les rythmes lourds de « March of the Poozers ».
C'est le moment choisi par le groupe pour nous permettre de reprendre notre souffle avec une « chanson d'amour venue du Canada » et qu'ils n'ont pas joué en Live depuis longtemps « Kingdom ». Place maintenant au dernier titre de la setlist avant le rappel, LE titre attendu par tous les fans « Grace » et pour lequel Devin Townsend demande au public de se prendre dans les bras.
Après avoir demandé au public de faire comme s'il ne savaient pas qu'ils allaient revenir pour le rappel, il demande au public de faire comme s'il était parti de la scène et déjà revenu, pour ne pas perdre de temps. C'est donc tout seul que Devin Townsend revient sur scène avec sa guitare acoustique qu'il commence le rappel avec « Ih-Ah ! », il s'amuse avec le public tout le long de la chanson il demande des briquets, parce qu'il est vieux et qu'il préfère « faire comme au bon vieux temps ». Le public chante en choeur et applaudit en rythme tout le long. Après avoir remercié mille fois le public parisien c'est sur une chanson du dernier album « Higher » que se finira la prestation de ce soir. Une titre parfaitement adapté qui monte doucement en puissance pour finir en apothéose, un mélange de riffs entêtants, des rythmes rapides et des passages lourds, en un mot du Prog dans toute sa splendeur !

Setlist : « Rejoice », « Night », « Stormbending », « Failure », « Hyperdrive! », « Where We Belong », « Planet of the Apes », « Ziltoid Goes Home », « Suicide », « March of the Poozers », « Kingdom », « Grace », Rappel : « Ih-Ah! » & « Higher »

Voilà donc une soirée très réussi, 100% Prog avec des groupes aux styles très différents avec Leprous et un son plutôt lourd, Between the Buried and Me avec des rythmes plus énergiques et le clou de la soirée avec une prestation réussie à 200% par The Devin Townsend Project, pour ma part c'est la première fois que je les vois en Live et ça vaut largement le détour, des musiciens super doués, un frontman complètement fou et drôle, et une bonne humeur contagieuse. Alors merci à l'orga et aux trois groupes de ce soir de nous avoir offert une super soirée !