Report CRYSTAL LAKE/AVIANA/OUT OF MY EYES @ ackstage By The Mill le 31/10/2017!
Peetoff
Journaliste

«Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, on abandonne ce que propose Aviana et on revient vers un Metalcore plus fin et mélodique avec des jeux rythmiques, une palette de screams assez large et des changements de dictions.»

Créé 31/10/2017
1210 vues

Report : Enora Nattfödd

Report – OUT OF MY EYES/AVIANA/CRYSTAL LAKE – Backstage By The Mill – 31/10/2017

Est-ce les nombreuses soirées d'Halloween, le concert de Wednesday 13 ou celui de Paradise Lost qui ont dissuadé les foules de venir ce soir, au Backstage BTM pour profiter de la première mini-tournée européenne de Crystal Lake ? Les amateurs de Metalcore vont s'en mordre les doigts ! Enfin, si le groupe principal arrive… En effet, les japonais sont arrivés à 18H55 alors que les portes devaient ouvrir à 19H. Vous vous en doutez, le temps de faire les balances et on se retrouve à entrer dans la salle à 19H50. La grande question est alors : Out Of My Eyes et Aviana vont-ils devoir raccourcir leurs sets ? Ou même Crystal Lake ?

A 20H, Out Of My Eyes monte sur scène après une courte introduction. J'ai le plaisir de découvrir un groupe de Metalcore français très intéressant dans les compositions qu'il propose mais aussi dans son investissement scénique ! Les compositions sont toutes puissantes et entraînantes à souhait et le groupe ne tombe pas dans la facilité de faire du bourrinage gratuit, ce à quoi peut parfois (trop souvent) être associé le genre. Je suis très agréablement surprise par l'énergie débordante du chanteur, Corentin Craveiro, qui, en plus d'assurer vocalement, n'hésite pas à descendre dans le pit qu'il estime trop calme en réclamant un wall of death, sauter sur scène pendant tout le show, hurler pour nous pousser à nous réveiller… Ça fait du bien de voir un frontman qui se donne autant ! Le reste du groupe est également actif mais semble presque effacé à côté de lui, ce qui n'empêche pas les membres de headbanguer et d'occuper la scène en changeant souvent de place. Si je peux relever quelques approximations sur certaines décompositions rythmiques en début de break, je dois admettre que le groupe rempli à merveille son rôle en provocant un public malheureusement peu nombreux et peu investi. Néanmoins, la fosse ne peut que réagir lorsqu'elle se fait haranguer et quelques mosh pit et circle pit se mettent en place. J'en profite pour souligner que si la technique vocale du chanteur est impressionnante, le guitariste qui assure les choeurs semble très tendu vocalement. Out Of My Eyes introduit chaque morceau et nous annonce la sortie d'un nouvel album pour février 2018 ! On va suivre tout ça et on espère les revoir sur scène prochainement.

Setlist d'Out Of My Eyes :
1- 404
2- Renegade
3- Fear // Weakness
4- Pigs Never Die
5- Ritual
6- Anubis
7- OG Gold

La soirée continue avec Aviana, un groupe suédois créé en novembre 2016. Je vais commencer avec ce qui m'a le plus posé problème sur ce concert : j'aurais absolument adoré le scream du chanteur, Marcus Vik, dans n'importe quel autre genre musical, mais pas sur du Metalcore. Ceci étant dit, il faut aussi souligner le mixage assez désagréable au début du set, ce qui a finalement été assez vite corrigé. Le bassiste, Sebastian Colque, assure les choeurs avec une voix très agréable et maîtrisée. Le groupe propose un Metalcore plus brut avec moins de cherche dans la composition par rapport à Out Of My Eyes. Le batteur est un peu bourrin mais plutôt efficace. Alors que la fosse se montre assez réceptive mais le groupe n'a que peu, voire aucune, interaction avec le public. D'ailleurs, je m'interroge pour savoir si ce succès n'est pas dû à la brutalité du groupe, d'autant plus que quelques personnes semblent réellement n'être venues que pour frapper, sans préoccupation aucune de la musique qu'elles écoutent. Mais ce n'est que mon avis et le fait qu'on ne soit que peu nombreux a peut être accru ce phénomène. Finalement le chanteur échange quelques mots avec le public juste avant la dernière chanson et explique que c'est la première fois que le groupe joue à Paris et qu'ils adorent la ville. Pour conclure, le groupe s'est investi sur scène mais ce qu'on gagne en puissance brute, on le perd en richesse musicale et cela se faisait parfois clairement entendre dans les compositions d'Aviana, assez peu entraînantes. Je ne sors pas convaincue de ce concert mais le groupe est très jeune, laissons leur la chance de suivre un peu leur évolution.

Setlist d'Aviana :
1- Reach
2- In Time
3- Ominous
4- The Remedy
5- Canvas
6- Ares
7- Solar

Et finalement, c'est au tour de Crystal Lake de monter sur scène ! Pour être honnête, j'ai arrêté de regarder l'heure à partir du moment où le groupe a mis plus de 20 minutes à faire ses balances alors que les deux précédents groupes l'ont fait sans souci et bien plus vite. Avec ce double retard, l'entrée en scène soignée passe à la trappe et le groupe commence sans prévenir. Une très grande majorité du public n'est venue que pour eux, le groupe japonais nous faisant enfin le plaisir de passer en France, en sachant que la date parisienne a été ajoutée au dernier moment à la mini-tournée européenne de leur dernier album, « True North ». Ryo, le chanteur, commence tout de suite : « Bienvenue à l'Halloween Party ! Nous sommes Crystal Lake ! Venez plus près, rapprochez-vous ! ». Et il poursuivra ce genre d'interactions avec la fosse tout au long du concert. Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, on abandonne ce que propose Aviana et on revient vers un Metalcore plus fin et mélodique avec des jeux rythmiques, une palette de screams assez large et des changements de dictions. Le public s'investit au moins autant que les membres sur scène, et pourtant je peux vous dire qu'ils sont débordants d'énergie, entre sauts, headbang, slams, mosh pits… La reprise de « Rollin' » de Limp Bizkit est accueillie à force de cris dans la salle et le chanteur d'Aviana se joint au groupe pour interpréter ce titre. Le chanteur reprend : « Les Sushi Boys sont finalement venus à Paris, vous aimez les sushis ? » et repart sur des titres endiablés ! La discographie du groupe est rapidement mais bien présentée et je suis ravie de voir « Ups and Downs » figurer sur la setlist. « Apollo », leur dernier single, est bien entendu joué, sous les acclamations d'un public conquis après un bref rappel. Le groupe prend le temps de saluer, de remercier le public et de serrer toutes les mains qui se présentent à eux. Le public insiste et réclame une dernière chanson : ce sera « True North » !

Setlist de Crystal Lake :
1- Prometheus
2- Matrix
3- Six Feet Under
4- Rollin' (Limp Bizkit cover)
5- Ups And Downs
6- The Sign
7- New Romancer
8- Apollo
9- Beloved
10- Omega
RAPPEL
11- True North

La soirée a été assez inégale avec ses hauts et ses bas mais tous, public et groupes, semblent avoir passé un bon moment qui conclue en beauté cette mini-tournée européenne de Crystal Lake qu'on accueille à bras ouverts la prochaine fois ! Out Of My Eyes est la surprise du soir en ce qui me concerne et je pense continuer à m'intéresser au groupe. En ce qui concerne Aviana, j'attends de voir ce qu'ils vont nous proposer à l'avenir.