Festival
Hellfest 2017
Beyond Creation
18/06/2017

Beyond Creation - Tournée Obscura - Jas'Rod - Marseille
Anibal BERITH
Journaliste

«Un groupe rare pour un set parfait !»

Créé 28/10/2016
430 vues

Un court instant de répit, comme quoi la machine est bien huilée et c' est au tour de nos cousins outre atlantique de venir fouler la scène du Jas' Rod.

C' est avec impatience que j' attends ce concert marqué au fer rouge dans mon smartphone. Découvert il y a deux ans avec la parution du second album du combo « Earthborn Evolution », j' avais hâte de voir le quartet canadien sur scène et ce rêve se réalise sous mes yeux pour le premier passage en terre hexagonale de nos cousins québécois.

C' est impressionnant de voir comment nos quatre tendres musiciens se transforment pour leur show prévu pour une durée d'une quarantaine de minutes.

Kevin Chartré, le guitariste, a détaché ses cheveux longs laissant apparaître un personnage mi-ange mi-démon par ses mimiques tout au long du set. Tenant fermement sa guitare custom (sans bout comme les guitares traditionnelles), il est accompagné sur sa gauche du leader, chanteur et second guitariste Simon Girard à l' origine de la formation du groupe et des compositions de Beyond Creation.

Tout le combo est équipé d' instruments custom ce qui donne un côté encore plus élitiste à la formation québécoise réputée pour jouer une musique extrêmement technique aux plans death affirmés dans un esprit prog évident.

Hugo Dyon-Karout, fraichement arrivé dans le groupe en 2015,cheveux courts, plus discret, occupe le côté droit de la scène (vision du public), Philippe Boucher, barbe et cheveux longs blonds et lunettes sur le nez au centre de la scène derrière sa batterie sur laquelle il fait des prouesses.

C' est avec l'inquiétant et dissonant « Omipresent Perception » du premier album « The Aura » que le quartet débute son set. On est vite emporté dans l'univers brutalo-melodique des canadiens mêlant avec une facilité déconcertante l' atrocité du growl profond caverneux et la beauté de la mélodie enivrante de la rythmique et des soli.

Il me suffit de quelques minutes pour me sentir happé par la magie de ce death tech prog et de me gargariser de l' enchainement des titres aux longs plans instrumentaux…que ça joue…c' est carré, précis et le son est parfait dans cette salle à l' acoustique remarquable.

Le set enchaine par un second titre de « The Aura », « Coexistence » sur lequel le chant alterne entre du growl death et du chant plus hurlé comme on peut trouver dans le deathcore toujours dans le prog avec des riffs gras bien pesants.

Un pur régal que de voir ses musiciens maîtriser leurs instruments de la sorte utilisant, tout comme Rivers Of Nihil, la technique du tapping.

Une belle cohésion au sein du groupe qui communique beaucoup avec le public et étant ravi d'être là devant nous. Les quatre canadiens se prêteront très largement au jeu des photos et garderont le sourire tout le set, quel plaisir !

Le reste du show sera consacré au dernier méfait du quartet « Earthborn Evolution » paru en 2014 avec les titres « Earthborn Evolution », « The Great Revelation », « Theatrical Delirium » et « Fundamental Process ».

Tout comme le set précédent, une prestation là aussi trop courte avec 40 minutes passés comme un éclair; je vous garantis que l'on est vite emporté par l'univers de Beyond Creation avec des titres pouvant dépasser les 7 minutes. Une pure tuerie technique et mélodique dans un esprit death affirmé. Vivement le prochain album et leur prochaine visite en France !

Setlist : Omnipresent Perception / Coexistence / Earthborn Evolution / The Great Revelation / Theatrical Delirium / Fundamental Process

Photos et report : Anibal Berith