Bad Sign à La Boule Noire le 15/10/2017
masson stphane
Journaliste

«Un petit saut dans l'univers Rock de Bad Sign»

Créé 15/10/2017
1674 vues

Par ce dimanche digne d'un 15 aout je file à La Boule Noire pour assister au concert de The One Hundred avec en première partie Claustrofrog et Bad Sign.

J'ouvre la double porte battante et je constate de suite que Claustrofrog est déjà sur scène oups je suis à la bourre. Clautrofrog groupe de la région parisienne de fusion rock hip hop, tout un programme...
Que vois je? Alexandre chante vêtu d'un joli collant moulant et Valérian trône en pull vert fluo et noeud papillon jaune type bobo parisien, j'ai eu peur qu'on me dise que le groupe "La Femme" faisait la première partie de The One Hundred.
Musicalement c'est un ensemble de pleins de choses un peu décousues, ensemble pas vraiment possible à cataloguer en fait. Quoi qu'il en soit ça a le mérite de faire bouger et j'adore cette sorte d'auto dérision d'Alexandre qui ajoute un petit coté scénique très sympa. Le groupe mettra tranquillement le public sur les rails et attisera les braises d'une soirée qui s'annonce chaude et humide.


Une petite demie heure de patience et Bad Sign vient prendre la suite des hostilités joliment ouvertes par Claustrofrog. Bad Sign groupe de Rock londonien né en 2014. Les premiers accords sont lancés et bien ce sera du Rock ultra péchu...
Les membres de ce trio sont à bloc pendant tout le set. Le guitariste qui se met à faire des bons ou à monter sur les amplis, le batteur qui explose sa batterie et le bassiste chanteur qui semble de temps à autre pris de spasmes nerveux. Le public est pour le coup lui aussi totalement à bloc. Les têtes sont secouées dans tous les sens et ça bouge sévère derrière la micro crash barrière de La Boule Noire. Bad Sign fait mieux que de raviver des braises laissées par Claustrofrog, il allume carrément un feu de joie et d'énergie communicative. Je savais que la soirée allait être chaude...


Et hop on se prend un verre et voici le groupe tant attendu ce soir : The One Hundred. Groupe de nu métal, rap métal, groupe également londonien qui s'était déjà produit en France en première partie de Crossfaith. Les musiciens montent sur scène et ces derniers sont suivis quelques secondes plus tard par Jacob Field et la hop c'est l'émeute ça hurle de partout et le feu allumé par Bad Sign se transforme immédiatement en brasier. Le groupe est une boule d'énergie à l'état pur, mélangeant de façon savante différents styles de "metal". La musique de The One Hundred à le pouvoir d'inciter les corps à se mouvoir et à bouger dans tous les sens. Ca pogote et des circles pit endiablés se forment en fonction des mélodies du groupe. The One Hundred est clairement un groupe dont l'on peut dire que ça tabasse quand il est sur scène. Que dire de Jacob Field...un chanteur capable d'enchainer différents types de chants, un gars à l'énergie et à la bonne humeur qui se transmet à l'ensemble de la salle, que du bonheur. Il ne fait plus seulement chaud mais sa transpire de partout et ce pour le plus grand plaisir du groupe qui enchaine les riffs assassins et les rythmiques Metal percutantes. Et quel plaisir de voir un groupe qui communique, par le biais de Jacob Field, autant avec son public. The One Hundred est clairement heureux heureux de se produire à nouveau dans la capitale et ce plaisir est partagé par toutes les personnes présentes moi le premier. Pour les amateurs du ou des styles musicaux de The One Hundred un petit conseil, venez vite les voir en live c'est que du bon et pour les autres vous pouvez jeter une petite oreille attentive sur ce que le groupe fait, certains seraient surpris et pourraient bien se décider à venir les voir un de ces jours...

A bientôt pour de nouvelles aventures musicales et encore merci à The One Hundred pour cette bouffée d'oxygène!!!