91 All Stars - 12/11/2016 - Play For Humanity Fest
masson stphane
Journaliste

«En hommage aux victimes du terrorisme»

Créé 12/11/2016
804 vues

Et c'est parti pour le seconde jour de Play For Humanity placé sous le signe du métal…


Et pour commencer voici Les Poissons Morts groupe de punk street hardcore des Yvelines créer en 2010. Et hop c'est parti pour un rock très efficace ou l'on sent de bonnes influences telles que les Berrus et les Tagada Jones. Il ne faudra pas plus de la moitié du premier titre « J'ai mal » pour que le public se manifeste comme il se doit en beuglant et en secouant les neurones qui lui reste (c'est ça que c'est bon…). Tuan le chanteur à la crève depuis trois jours mais déjà on note son professionnalisme car il n'en paraîtra rien sur scène chapeau. Au bout de trente minutes nous sommes tous chauds et prêt à accueillir dignement la suite des évènements.

Set list : J'ai mal / Pas de quartier / Partir en guerre / Dégradation / Vivre Libre / Vital / Crache / Ma liberté / Combattant



Dix minutes de pause et c'est reparti avec The Bearded Bastards groupe de trash métal hardcore et dès le premier accord je tombe le cul par terre !!!
Un son bien lourd des riffs à te découper en deux et un chant guttural ça y est je suis au paradis et quel surprise de voir le régisseur sur scène!!! Putain de groupe qui transmet une énergie de dingue, qui saute partout entrainant le premier wall of death de la soirée. Le set passe à une vitesse grand V et j'ai déjà hâte de recroiser leur route…

Set list : Intro / Bearded rage / Brother in blades / #Beardporn / Killer in the soul / Born by Blood / Shot after shot



Une bière bien fraiche et on enchaine avec ma dernière découverte du jour les 91 All Stars groupe de métal hardcore du 91 bien évidemment. Il ne faudra pas longtemps pour voir que ce groupe à déjà ses fans qui arborent fièrement leurs attributs au nom du groupe. Et bien ils ont raison car voici encore une belle découverte avec un hardcore bien construit et très efficace ne pouvant pas nous laissé de marbre pour preuve mon corps bouge tout seul, des musiciens avec une belle présence scénique un chant digne de ce nom qui font que 40 minutes c'est court…

Ste List : Intro / Omniscience / Mon bien mon mal / Opprimés / Eclipse éternelle / L'ère du verseau / Un sombre destin / L'Aube des princes / Les ombres de la perdition / Retour à la lumière


Et voici le tour des Bukowski groupe de power Rock des frères Dottel. La scène se couvre doucement d'une fumée épaisse et voici le quatuor qui commence le show avec « Keep you head on » qui mettra tout le monde dans l'ambiance. Alors que le show bas son plein panne de son du coté de Mathieu (chant et guitare) mais que se passe t'il ? La tête d'ampli hop on la change mais rien, la baffe ? On la change mais toujours rien et le temps passe avec Julien qui comble le temps en regrettant de ne pas être humoriste comme il le dit si bien. Au final chose rare il appert que la guitare de Mathieu a cramé comme quoi tout arrive !!! Le reste du set en sera que plus endiablé et ce petit contre temps très vite oublié.

Set list : Intro / Keep your head on / Kozanowski / Smoky room / White line / Pill Box / Brazzer / Mysanthropia / Hazardous Creatures / Car crasher



Attention voici du lourd, du guttural, de l'efficace : L'Esprit du Clan. Groupe de métal hardcore bien connu de la scène française toujours égal à lui même, bien que la seconde voix manque un peu…La foule ne tarde pas à devenir totalement hystérique et c'est la valse des pogos et des cercles pit qui commence et ce pendant les cinquante minutes du set du groupe. L'Esprit du Clan enverra un vrai rouleau compresseur comme on les adore et comme ils savent si bien le faire et on a juste adoré...Merci

Set list : Celeste / Et Caetera / Rat des villes / Phenix / On rase pas les murs / Le dernier homme / Fils de personne / Hymne au silence / Mesdames & Messieurs / Circus Frénésie / L'art est grand / Révérence


Et voici le clou du spectacle pour clôturer ces deux jours de fest les « No One Is Innocent ». Le groupe entre sur scène tranquillement, salut le public en prenant leur instrument et en une fraction de seconde tout le monde saute sur place sans pouvoir se contrôler sur les accords ravageurs et rageux de « Drones ». Le set est juste une boules d‘énergie sur des textes plus qu'engagés ou l'on retrouve l'incontournable « La peau ». Le show se terminera sur « Charlie » sans bien sur omettre le titre « Dijhad ». Vingt que jeconnais ce groupe et toujours le même pied de les voir et j'ai pas été le seul à kiffer je peux vous le dire

Set list : Drones / Silencio / Barricades / Kids / Nomenklatura / Massoud / La peau / Johnny Rotten / Solo / Deep in Vegas / Drugs / 20 ans / Djihad / Chile / Charlie


Et voilà les lumières s'éteignent c'est terminé pour la première édition de ce festival Play For Humanity, et oui nous en souhaitant un numéro 2. Ce fut un très bon moment de partage et un joli FUCK à ces, je site Kemar (No One Is Innocent) à ces FILS DE PUTE DE DAESH.