THE TANGENT, l'interview promo de ''The Slow Rust Of Forgotten Machinery''
United Rock Nations

20/08/2017
2189 vues

Andy Tillison, le fondateur du groupe The Tangent, nous présente leur dernier opus The Slow Rust of Forgotten Machinery, sorti le 21 Juillet dernier, et revient notamment sur l'aspect engagé des chansons:

"The Tangent a été un groupe européen depuis le début: nous avons joué de part et d'autre de l'Europe, je vis en France, nous avons enregistré deux de nos albums en France. C'est à se demander pourquoi jeter toutes ces magnifiques libertés par la fenêtre pour pouvoir simplement au final se sentir roi en sa demeure? Je trouve cela très très triste. Tout ce que je peux faire c'est de demander pardon au nom d'une toute petite minorité qui est allée voter contre cette chose fantastique qui nous a permis d'exister et ne s'est jamais mise en travers de notre chemin. Nous n'avons jamais eu à demander la permission pour quoi que ce soit. Je voulais écrire à propos de la montée de la droite en Europe et dans le monde, mais j'étais aussi très inquiet de la façon dont nous relations la tragédie des réfugiés, vus quelque part comme des sous-humains."

Il poursuit en parlant des titres de l'album: "La chanson Low Rust, c'est une histoire à propos d'une histoire. Au début de la chanson, on ne commence pas par parler des gens dont c'est l'histoire, mais des hommes politiques se disputant à propos de ces derniers, puis donnant leur version à la presse, qui ensuite nous donne également sa propre vision. Ensuite le morceau parle de la façon dont nous, le peuple, voyons les choses, et enfin, après tout cela, l'histoire des gens dont on parle. Toutes ces personnes commentant l'histoire de ces gens; on en oublie que ce sont eux qui subissent tout ça. Nous essayons de voir les choses à travers tous ces points de vue différents, d'où les différents styles musicaux."

Andy Tillison nous parle ensuite des conséquences que sa crise cardiaque a eu sur lui en tant qu'artiste:

"J'ai traversé une période de dépression post-opératoire. Ca a été très dur pour moi de recommencer à écrire au début, et pendant un moment j'ai pensé tout arrêter. Je m'en suis sorti, et je suis très chanceux de pouvoir écrire de nouveau, de voir que je peux toujours être inspiré. C'est bon d'être de retour et de pouvoir jouer de nouveau. (La chanson) Dr. Livingstone, I Presume? est très importante pour moi. Je n'arrivais pas à écrire de paroles à ce moment-là, alors j'ai décidé qu'au lieu d'écrire une chanson à chanter, j'écrirais une chanson que Luke (Machin, le guitariste) pourrait jouer. Cette chanson fut d'une telle inspiration pour moi que j'ai pu recommencer à écrire, et reprendre là où j'en étais. C'est pour celà qu'elle s'appelle Dr. Livingstone, I Presume. Dr. Livingstone était un explorateur, et un jour il disparu. Un autre explorateur, nommé Stanley, partit à sa recherche, et prononça ces mots lorsqu'il le retrouva. Pour ma part, j'étais à la recherche d'Andy le musicien, mais je n'arrivais pas à le retrouver, jusqu'à cette chanson."

Le groupe prévoit pour début 2018 la sortie d'un double album live en début d'année, qui sera financé en crowdfunding et tiré à un nombre limité d'exemplaires, ainsi que des concerts en France.

THE SLOW RUST OF FORGOTTEN MACHINERY
Track listing:
1. Two Rope Swings
2. Dr. Livingstone (I Presume)
3. Slow Rust
4. The Sad Story Of Lead and Astatine
5. A Few Steps Down The Wrong Road
6. Basildonxit (bonus track)