DEATHCODE SOCIETY, l'interview du Hellfest
United Rock Nations

16/06/2017
3189 vues

Nous avons rencontré les français de Deathcode Society, dont le premier album Eschatonizer est sorti en 2015. Le groupe partage avec nous sa vision éthérée et exigeante du black metal:

"Le BM c'était souvent beaucoup de parlotte, beaucoup d'interview WTF ou très intéressantes, mais quand on allait écouter la musique derrière, des fois ça coinçait surtout au début jusqu'à 1995. Moi j'ai été davantage séduit par ce qu'il s'est produit dans la deuxième moitié des années 1990 où là vraiment, les groupes de black métal sont devenus des groupes de musique où on a tenté d'élever le sublime de la musique à la hauteur du discours qui était tenu sur cette musique. Emperor, leur 2ème album, Anthems to the Welkin at Dusk, sur le plan de l'écriture, c'est un album qui m'a bouleversé. C'était l'époque où ils commençaient à faire autre chose. Il y a aussi Anorexia Nervosa, ce qui m'a intéressé chez eux c'est l'intensité et la méchanceté de leur musique; Dissection, avec de la dentelle et du contrepoint dans leur musique. C'était ma façon de rendre hommage à ces défunts illustres."

Et il poursuit: "Ce qui est intéressant dans le black métal c'est que c'est une musique qui a réintégré une certaine forme de verticalité, de rapport à la métaphysique. Les 1ers groupes de black métal ont réellement eu l'ambition de créer une musique sacrée, de réintégrer l'art une dimension de verticalité qui existe asez peu ds la musique populaire. Ce n'est pas une obsession pour le mal en tant que manifestation physique, c'est une fascination pour le mal en tant que Principe. Nos paroles traitent de ça: regarder le Mal dans les yeux, pour le voir dès l'origine. "

En attendant de retrouver Deathcode Society en live, vous pouvez les suivre ici https://deathcodesociety.bandcamp.com/

leur dernier album en date est "Eschatonizer". En voici le playlist:
ESCHATONIZER (2015)
01. Pandaemonium 1.1
02. NooS
03. The Mark of Caïn
04. Nails
05. The Inner Vortex
06. Pilgrimage
07. Seraphic Requiem
08. Metal Meltdown (Judas Priest cover)