With Animals
Fred H
Journaliste

MARK LANEGAN & DUKE GARWOOD

«Un disque sombre qui touche en plein coeur et qu'on savoure à la nuit tombée emmitouflé dans son plaid tout près de l'âtre. Un pur enchantement.»

12 titres
Folk Rock
Durée: 38'01 mn
Sortie le 24/08/2018
339 vues

Le vocaliste Mark Lanegan, l'un des pionniers du mouvement grunge, ami de Kurt Cobain (ils ont joués ensemble dans un même combo avant leur groupe référence respectif) n'est plus à présenter. L'ex- Screaming Trees possède un C.V. de productions personnelles et de collaborations aussi long que l'envergure des deux bras du nageur Michael Phelps-«nomène» (201 cm au passage). En presque trois décennies de carrière, le bonhomme s'est encanaillé avec (en vrac et loin d'être exhaustif) … Greg Dulli, Queens of the Stone Age, Isobel Campbell, Mad Season, Soulsavers, Maggie Björklund, Slash, Nick Cave, Moby, Unkle, Brian Reitzell… et tellement, tellement, tellement d'autres. De son côté, le multi-instrumentiste anglais Duke Garwood a déjà sorti six opus studios en solo. Depuis plusieurs années, les compères ne se quittent quasi plus. Le premier a embauché le second pour jouer sur ses albums (« Blues Funeral » en 2012 et « Gargoyle » en 2017) puis à carrément décidé de l'intégré à son Band.

Leur premier effort en commun, baptisé « Black Pudding » (2013), se voulait mélancolique et minimaliste. Pour leur seconde offrande, le duo change (à peine) de cap. Comme pour le prédécesseur, l'écriture (musique pour l'un, paroles pour l'autre) et l'enregistrement de « With Animals » ont été réalisés entre le home studio londonien et la résidence de Los Angeles de nos protagonistes. La musique et la technologie n'ont que faire des continents et des frontières. A l'écoute, on jurerait au contraire que les comparses jouent l'un à coté de l'autre (la magnifique ballade unplugged 'Desert Song' semblant avoir été interprétée en direct live et en une prise). L'atmosphère se veut intime. La musique est instinctive et authentique. Les amis ont d'ailleurs laissés un léger bourdonnement d'amplis de sixcordes par ci, un bruit de toux lâché par là. Il paraît même que si on tend suffisamment l'oreille on peut entendre quelques sons de matous qui entouraient le guitariste orfèvre lors des prises. On comprend bien mieux le titre de cette rondelle.

Plusieurs morceaux sont basés sur un beat de batterie électronique (le très beau titre éponyme) ou sur un simple accompagnement acoustique ('Feast to Famine' et ses notes de guitare subtiles). L'oeuvre a beau être dépouillée elle n'en reste pas moins remplie d'une kyrielle d'idées et de nombreux arrangements raffinés des plus inspirés. La galette est saupoudrée de nappes de flûte Mellotron (le songe 'Scarlett', le cold-wave ''Save Me''). Hypnotique, le baryton caverneux lance un appel : « Viens maintenant enfant de la nuit, chante ta propre harmonie ». Avec sa voix burinée, reconnaissable entre toutes, le natif d'Ellensburg s'adresse à nos âmes : « Libère-moi, sauve-moi, vois-moi, aime-moi ». Par moments, les voix sont doublées et nimbées de superbes interventions homériques de saxophone (le triste mais excellent 'My Shadow Life'). Les mélodies vocales – parfois répétitives - nous envoûtent (la perle 'Upon Doing Something Wrong', le frissonnant ‘L.A Blue'). La froideur folk lancinante ('Feast To Mine') côtoie le blues désertique (l'optimiste 'Spaceman' et ses maracas). Unis, les deux hommes partagent visiblement la même idée des ombres et des lumières qui peuvent traverser leurs existences. Peut-on faire plus clair que : « Quelque chose de plus solitaire que la mort » ('One Way Glass') ?. Nos inséparables se tournent aussi vers l'ambiant. Mark y sifflote (la comptine 'Lonesome Infidel') … murmure parfois (le spectral 'Ghost Stories').

Suite logique du dessert typiquement british précédent, « With Animals » nous embarque dans un rêve éveillé mélangeant ambiant, folk et fioritures électro. Mark Lanegan & Duke Garwood nous enveloppent de leurs chaleurs bienveillantes. Un disque sombre qui touche en plein coeur et qu'on savoure à la nuit tombée emmitouflé dans son plaid tout près de l'âtre. Un pur enchantement.

MARK LANEGAN & DUKE GARWOOD
Plus d'infos sur MARK LANEGAN & DUKE GARWOOD
Folk Rock