EKTOMORF
Plus d'infos sur EKTOMORF
Thrash Métal
Chroniques

Warpath
Enora
Journaliste

EKTOMORF

«''Warpath'', un aperçu très réussi des concerts d'Ektomorf, tout en puissance»

11 titres
Thrash Métal
Durée: 46 mn
Sortie le 25/08/2017
2573 vues

Vingt-trois ans après sa naissance, Ektomorf a décidé de nous offrir un merveilleux CD + DVD de leur live au Wacken 2016. La brutalité percussive des titres sur album ne fait aucun doute, et le groupe admet ne pas aimer s'embarrasser de solos techniques et mélodiques, mais cette puissance se retrouve-t-elle en concert ? On vous répond tout de suite !

Avant les premières notes d' « Agressor », qui reprend l'opening de Game Of Thrones, le public fait entendre son impatience et son plaisir d'être au concert d'Ektomorf, et je partage cette excitation ! Le concert que le groupe avait donné en première partie d'Ill Nino en mars dernier m'avait totalement conquise ! La voix de Zoltan retentit et le show débute, tout en puissance et en brutalité ! Avec « Move On », le chanteur ne cesse de motiver la foule, ce qui donne un vrai charme à cet album live. Le morceau résonne avec la même force que sur album et on ne se lasse pas des rythmiques lourdes que proposent les Hongrois. Le plaisir du groupe est évident et communicatif, on arrive, sans s'en rendre compte, à « Ambush In The Night ». La chanson est endiablée et donne une vraie envie de pogo !

Il est maintenant temps de profiter de l'hymne magistral du groupe « Holocaust ». On connaît l'importance du titre pour le groupe et cette version live est propice à la mettre en avant. On enchaîne sans tarder sur « Black Flag », dont le refrain est repris en choeur par le public, et on avoue qu'on n'y résiste pas non plus alors allons-y : « Black Flag ! We raise the Black flag ! » ! Il est aisé d'imaginer une foule en transe en train de sauter en tous sens sur ce morceau si entraînant. Il est maintenant temps de profiter de l'hyperpuissant « Evil By Nature ». La basse et la batterie sont très bien équilibrées pour un album live, ce qui permet réellement de conserver les sonorités des titres enregistrés en studio. « United Nations » est un peu plus brouillon, on ne s'attarde pas sur ce titre qui fait un peu tâche d'un point de vue musical mais sur lequel Zoltan continue de haranguer la fosse.

« Leech » continue dans la ligne agressive et très énergique d'Ektomorf. Les breaks sont très efficaces sur cette version live et l'investissement du groupe est palpable. On replonge en 2005 avec une autre chanson légendaire du groupe : « Fuck You All » ! J'en gardais un excellent souvenir depuis leur concert à Savigny-Le-Temple et cette version confirme ce que j'avais en tête. « I Know Them » s'ouvre sur les cris de Zoltan, qui ne laisse décidément pas une seule seconde de repos au public. Comment finir en beauté un set aussi fort ? Avec « Outcast » bien sûr !

« Warpath » est un album live absolument démentiel ! Pour avoir vu le groupe en live et avoir pu discuter très longuement avec les musiciens, je vous confirme qu'on retrouve totalement leur énergie et leur âme dans ce CD live. Rien ne remplacera jamais un vrai concert où on peut profiter d'Ektomorf en chair et en os mais c'est quand même une bonne occasion de se faire une idée de leurs capacités.