END OF GREEN
Plus d'infos sur END OF GREEN
Gothic Doom Metal

Void Estate
United Rock Nations

END OF GREEN

«Un bon album de gothic doom dont la pochette annonce le contenu.»

11 titres
Gothic Doom Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 18/08/2017
149 vues
Huitième album pour les Allemands d'End Of Green, dont le gothic metal tire toujours sur le doom, en balayant toute joie sur son passage. Les morceaux sont lents, chargés d'une profonde mélancolie qui transparaît à la fois dans les accords mineurs employés et dans la voix, parfois caverneuse, de Michelle Darkness : « Darkside Of The Sun ». Nous ne sommes pas loin de Type O Negative sur ce titre, et de My Dying Bride sur : « Head Down ». Les guitares saturées nous mènent sur des voies mélancoliques qui ne laissent aucun espoir et nous transportent vers nos plus noires pensées : le beau « The Unseen ». Il ne faut pas être neurasthénique pour se lancer dans l'écoute d'une telle pièce, tant le groupe s'ouvre le coeur pour nous le livrer à nu et nous demander de faire de même.

Et pourtant, une fois que nous pensons avoir atteint le fond du trou, voilà que le rythme s'accélère jusqu'à un mid-tempo moins noir : le mélodique « The Door » qui allège l'atmosphère et le gothic rock « Dressed In Black Again » aux choeurs amers. Cela nous donne une autre vision du groupe et laisse penser que deux directions nous sont proposées. Cela se confirme avec l'étonnant « Crossroads » aux sonorités proches de Dire Strait. Mais c'est l'unique moment d'apaisement dans cet univers si sombre qu'il éteindrait un soleil d'été (il a dû le faire, étant donné le temps en ce moment).

Car Void Estate est presque entièrement tourné vers une nuit éternelle, il suffit d'écouter les paroles de « Like A Stranger » pour s'en convaincre ou les mélodies de « Worm And Torn ». End Of Green cultive une asthénie presque finlandaise, tant il nous livre là un album entre gris et noir, finalement assez monochrome, à part les quelques touches signalées plus haut. Les arrangements, souvent minimalistes, se limitent à des nappes de claviers pesantes et des passages acoustiques. Autant dire que cet album est à conseiller aux fans du genre qui désirent voir arriver l'hiver avant l'heure.