Chroniques

Under Cöver
Denis LABBE
Journaliste

MOTORHEAD

«Under Cöver pourrait être un disque anecdotique s'il n'y avait cette reprise de David Bowie»

11 titres
Rock
Durée: 41 mn
Sortie le 01/09/2017
79 vues
MOTORHEAD RECORDS
Un peu moins de deux ans après la mort de son leader Lemmy Kilmeister, Motörhead est de retour avec un album composé de onze reprises qui, auparavant, étaient dispersées sur différents supports, sauf un inédit qui fait le buzz depuis que l'information est tombée. L'ensemble propose donc des relectures très personnelles de standards de différents genres musicaux. Ainsi, le groupe s'attaque au punk avec « God Save the Queen » des Sex Pistols et « Rockaway Beach » des Ramones (au son assez plat, sans doute parce qu'il est issu d'une démo). On préférera d'ailleurs le premier titre qui trouve une réelle fraîcheur avec la voix éraillée de Lemmy.

Viennent ensuite deux reprises des Rolling Stones : « Jumpin' Jack Flash » et « Sympathy for the Devil », méchantes à souhait, avec une vraie dimension rock et une volonté du groupe de donner sa propre version de ces classiques d'un des plus grands groupes de tous les temps. Le second titre est une vraie réussite. Dans une veine assez proche, « Heroes », l'inédit de l'album, est une superbe reprise de ce morceau de David Bowie, sur laquelle on perçoit la voix fragilisée de Lemmy, ce qui lui donne tout son éclat. Sachant qu'il semblerait que ce soit la dernière chanson enregistrée par ses soins, elle acquiert une dimension d'autant plus importante.

Pour le reste, les titres sont plus attendus (et connus), avec un hommage à Dio : « Starstruck », en compagnie de Biff Byford, sur lequel, c'est le chanteur de Saxon qui chante le tout, soutenu dans les choeurs par Lemmy, et un autre à Ozzy Osbourne : « Hellraiser ». Les plus belles réussites sont sans doute « Shoot ‘Em Down » de Twisted Sister, « Breaking the Law » de Judas Priest et surtout « Whiplash » de Metallica et « Cat Scratch Fever » de Ted Nugent, que le groupe s'est vraiment approprié.

Under Cöver pourrait être un disque anecdotique, voire une nouvelle manière de se faire de l'argent (mais non…), s'il n'y avait cette reprise de David Bowie. Les fans du groupe vont se jeter dessus, même s'ils connaissent déjà dix des onze titres…