Támsins Likam
Herger
Journaliste

HAMFERð

«Hamferd finit de belle manière sa Trilogie avec ce ''Támsins Likam'' à l'ambiance funèbre. Un groupe qui commence à se faire un nom dans le milieu et va en faire une des attractions de l'année dans le Doom. Hamferd marque un grand coup .»

6 titres
Doom/Death Metal
Sortie le 12/01/2018
1357 vues
Qui connaît les îles Feroe. Peu de personne, on sait seulement que cet archipel se trouve aux confins de l'Océan Atlantique Nord et appartient au Danemark. On en parle aussi lors des qualifications de Football. Mais depuis son premier album '' Vilst Er Sista Fet''sorti en 2010, l'archipel a enfanté un groupe qui commence à se faire un nom dans le Paysage Doom International.

Ce groupe s'appelle Hamferd, il existe depuis 2008 et comme je l'ai dit plus haut a enregistré deux albums ''Vilst Er Sista Fet '' et ''Evst'' qui appartiennent à une trilogie qui se finit avec l'album que nous allons chroniquer aujourd'hui: ''Tamsis Likam'' sortant en ce mois de janvier 2018 chez les américains de Métal Blade Records.

Tous ces opus ont un point commun, un thème tournant autour de la mort à travers des Contes Folkloriques provenant de l'archipel des Feroes. La musique proposée sur cet opus convient bien à cet univers morbide et mélancolique. Tout d'abord les 6 titres concoctés par les feringiens ont été composés dans leur langue maternelle, ce qui va leurs donnait un caractère original et authentique.

Mais parlons de la musique qui est vraiment très belle et porte en elle un côté mystérieux et brumeux comme les paysages, théâtre des Contes obscurs racontés dans les textes que l'on peut retrouver sur l'archipel Feringiens ainsi que dans les titres.

On y entend bien sûr comme tout groupe de Doom des rythmes lents et quelques mid-tempo qui par moment tendent vers le Funeral Doom comme sur le pesant et lugubre ''Stygd''. Mais là où Hamferd est original, c'est dans l'utilisation d'Harmonies et d'arpèges métalliques qui me rappelle ce que pouvait faire un My Dying Bride à ses débuts. Cela s'entend sur des titres comme ''Fylgtslog'' ou ''Hon Syndrat'' . Tout cela crée quelque chose de froid quelque peu aérien et mélancolique. Les structures sont écrites de manière ''progressives'' avec de très bons passages instrumentaux. On trouve aussi quelques arrangements de cordes et de piano soignés mais effacés comme sur le dernier morceau ''Vapn I Anda''.

La voix de Jon Hansen se marie parfaitement au Doom mélancolique et mystérieux du groupe. Il peut se faire plus agressif avec quelques touches de screams ou avec l'utilisation de growls plus profonds comme nous pouvons l'entendre sur '' Tvinstendur Meldur''. Il utilise sa voix claire de belle manière sur tout l'album avec ce côté grandiloquent voir proche du lyrique tout en restant triste. Pour comprendre ce que je viens de dire, vous pouvez le trouver sur Le mélancolique morceau ''Frosthvar''.

Hamferd finit de belle manière sa Trilogie avec ce'' Támsins Likam'' à l'ambiance funèbre. Un groupe qui commence à se faire un nom dans le milieu et va en faire une des attractions de l'année dans le Doom. Hamferd marque un grand coup .


HAMFERð
Plus d'infos sur HAMFERð
Doom/Death Metal