WOLVES IN THE THRONE ROOM
Plus d'infos sur WOLVES IN THE THRONE ROOM
Black Metal

Thrice Woven
Herger
Journaliste

WOLVES IN THE THRONE ROOM

«Les maitre américains Wolves in the Throne Room reviennent plus en forme que jamais. 5 titres de pur Black Metal entre Black Primitf, Black Athmo et Post- Black. La claque de l'année dans le style qui confirme leur statut !»

5 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 22/09/2017
1839 vues
Les Maîtres du Black Métal sont de retour pour nous proposer leur dernier méfait ''Thrice Woven'' qui va sortir en ce mois de septembre. Il est à mes yeux l'un des meilleurs albums de la rentrée et dans son style un des meilleurs qui soit sorti en 2017.

Pour la petite histoire, le groupe a été formé par les frères Weaver au début des années 2000. Depuis peu, ils sont aidés par le guitariste Kody Keyworth. Originaire d'Olympia dans l'État de Washington, Ils vivent à proximité de forêts où ils puisent leur inspiration pour composer des titres de Black primitif et atmosphérique.

Grâce à leurs très bons albums précédents : ''Two Hunters'', ''Black Cascade'' ou ''Celestial Lignage'', le groupe a réussi à prendre la place qui lui revenait de droit à des Xasthur ou Agalloch. Avec ce dernier album, WITTR, qui contient quatre longs morceaux et un interlude acoustique, confirme son talent dans son style fétiche : le Black Métal racé .

Pour information Steve Von Till de Neurosis a posé ses lignes de chant et on peut entendre la belle voix de Anna Von Hausswolff et le beau touché de Zeynep Oyku à la harpe sur le morceau ''Mother Owl, Father Ocean''.

Musicalement, Wolves In The Throne Room a encore fait des merveilles avec son Black Métal primitif (dans le pur esprit de Setherial sur son magnifique premier opus ''Nord'') tel qu'il est interprété sur le titre sur ''Angrboda''.
Pour compléter le cadre, le combo apporte des éléments atmosphériques tels que des nappes de claviers relativement discrètes dans ''Born from The Serpent's Eyes'' et une dose de post-black et des références au Doom avec des riffs lourds comme sur '' Fires Roar in the Palace of the Moon''.

Les quatre morceaux typés Black ne se ressemblent pas. Chacun à sa propre ligne directrice. Ils sont tous inspirés et magnifiques. Rien à jeter car ils nous prennent tous à la gorge. Écouter les tous et vous trouverez votre bonheur.

Le chant n"est pas en reste. Tout d'abord les cris ''black métal'' sont vraiment excellents. Dans une veine bien haineuse et crue, ils sont bien utilisés pour donner à l'ambiance une certaine ampleur. La voix de Steven Von Till de Neurosis donne un côté solennel au titre ''The Old Ones Are With Us''. Et que dire des parties chantées par Anna Von Hausswolff qu'elle magnifie tout au long de son interprétation.

Selon les passages, l'ambiance peut-être épique comme sur le premier titre de l'album, plus froide à d'autres moments voir atavique sur les moments les plus atmosphériques. N'oublions pas que le groupe vénère la Nature et cela se ressent!

Le travail à la production de Randal Dunn qui a déjà participé à l'aventure Wolves In The Throne Room est toujours de qualité comme il a déjà fait avec Sunn O))).
Enfin que dire du travail de Metastazie qui est toujours réussi et mystérieux dans un univers forestier et païen. Cela représente totalement l'ambiance et la musique des frères Weaver.

Les Maitre américains Wolves in the Throne Room reviennent plus en forme que jamais. 5 titres de pur Black Metal entre Black Primitf, Black Athmo et Post- Black. La claque de l'année dans le style qui confirme leur statut.