DESTRUCTION
Plus d'infos sur DESTRUCTION
Thrash Metal
Chroniques

Thrash Anthems II
The Effigy
Journaliste (Belgique)

DESTRUCTION

«Destruction nous remet une claque avec le réenregistrement de vieux titres toujours aussi efficaces. »

11 titres
Thrash Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 10/11/2017
685 vues
Avec la sortie d'un premier e.p. en 1984, Destruction est l'un des plus anciens groupes de thrash allemand toujours en activité ; considéré comme faisant partie du Big Four Teuton. Le groupe installe sa notoriété sans problème dans les années 80' mais comme de nombreux groupes de Metal, il subit les foudres des année 90' et n'est plus signé sur aucune maison de disque. Le retour discographique reprend en 2000 avec « All Hell Break Loose » (si nous faisons abstraction des albums sortis sous le nom NEO-DESTRUCTION). Le groupe se reforge une carrière et nous voici devant le quinzième disque qui n'est autre que la suite du Trash Anthems de 2007, une compilation de titres qui méritent une seconde chance réenregistrés avec la formation actuelle.

Le groupe n'hésite pas à piocher dans son premier e.p. avec le titre « Black Mass », il est évident que l'avoir avec un son produit de nos jours apporte enfin toute la qualité du titre. Un bon gros thrash doté de parties rapides légèrement punkisantes. Plus fort encore sera le titre « Frontbeast » provenant de la première démo du groupe. Deux minutes de fureur répétitive laissant aussi de par sa longueur, penser au punk, bien que léger dans son influence.

L'album le plus reprit sur cette compilation de réenregistrement est le mythique Infernal Overkill avec trois titres à la suite que sont « The Ritual », « Black Death » et « The Antechrist » La différence de production pourra faire dire à certains die-hard qu'un certain charme se perd mais il est aussi très agréable d'entendre ces trois petits bijoux du thrash avec la puissance actuelle que le groupe dégage d'ailleurs en live. Si le son joue énormément sur la sortie d'un album comme celui-ci, il est toujours bon de se dire que si nous perdons le sentiment lié à la nostalgie d'époque de la découverte, nous pouvons enfin posséder une compilation ou les différences de production ne viennent pas choquer quand nous passions d'un album à l'autre à cet époque. Cela avait son charme mais devient déroutant à notre époque actuelle. Personnellement, nous trouvons du positif dans les deux versions et préférons nous dire que cela nous donne le choix selon notre humeur.

Eternal Devastation sortit en 1986 aura également droit à trois titres « Confound Games », « United By Hatred » et « Confused Mind ». Le premier des trois nous fait remarquer également la pertinence de replonger dans cette saveur des années 80's avec un son bien plus conséquent qu'à l'époque. En eux même, il est clair qu' aucun titre ne révolutionne le genre mais il était bon d'entendre des riffs de cette qualité à la même époque qu'un Bon Jovi commençait à cartonner en radio.

Un seul titre pour l'album Release From Agony sortit en 1987. « Dissatisfied Existence » nous dévoile à quel point la technique était déjà importante chez Destruction quatre ans après ses débuts. L'album Cracked Brain de 1990 aura droit également à son titre avec « Ripping You Off Blind », un autre bon thrash assez classique.

La grande question restera toujours de l'utilité de la sortie d'albums réenregistrés. Prenons les simplement pour ce qu'ils sont, un bonus dans la discographie du groupe qui permet de redécouvrir différemment les titres d'une autre époque. Certains groupes échouent à rendre la qualité primaire de leurs vieux morceaux, soit par l'exécution de jeux ou des arrangements alors que d'autres rendent honneur aux titres sélectionnés. C'est le cas avec ce Thrash Anthems II. Les titres ne sont ni sublimés , ni détériorés. Ils sont efficaces et au juste niveau. A vous de jugez maintenant.