The Salentino Cuts
Carm Ziofa
Journaliste

UFO

«''The Salentino Cuts'' démontre que UFO reste et restera une des plus grandes références du hard-rock !»

12 titres
Hard Rock
Durée: 47 mn
Sortie le 29/09/2017
2000 vues
Il n'est plus nécessaire de présenter UFO, le mythique combo anglo-saxon qui a fait la gloire des années 70 avec notamment son mythique live ''Strangers In The Night'' enregistré en 1978 à l'époque ou Michael Schenker officiait encore en tant qu'axeman.

De la version originale, il ne reste plus que Phil Mogg au chant et Andy Parker à la batterie, Paul Raymond (claviers) ayant rejoint le groupe en 1976, Vinnie Moore (guitares) en 2003 et Rob De Luca (basse) en 2012 à la suite du forfait de Pete Way, le bassiste fondateur, pour des raisons de santé.

Après un excellent album studio paru en 2015, ''A Conspiracy Of Stars'', le combo anglo-saxon récidive avec ''The Salentino Cuts'', un opus de reprises de groupes célèbres tels que les Doors, les Yardbirds, ZZ Top ou Steppenwolf ! Certains considéreront cet album comme le gadget d'un groupe qui n'a plus rien à raconter. Pour ma part, je considère que UFO a tellement produit de tubes dans sa carrière qu'il a raison de faire une pause et de se faire plaisir en reprenant des grands classiques du rock !

Pour preuve, admirer la magie du dépoussiérage du ''The Pusher'' de Steppenwolf. La version d'origine transpire le Blues tandis que celle de UFO nous rapproche du hard-rock de la fin des années 70, avec une touche à la Whitesnake des Bernie Mardsen et Micky Moody ! Que du très bon ! Vinnie Moore y est magistral et son toucher sur le manche est absolument fantastique !

Tout comme la reprise de John Mellencamp, ''Paper In Fire''. Pour info, John Mellencamp est un artiste rock très connu aux US, qui a connu ses heures de gloire au début des années 80. Sa version de ''Paper In Fire'' sent bon la paille (banjo, harmonica et tout le toutim) tandis que celle de la bande à Phil Mogg est transcendée par une slide guitare et une pêche rythmique sans faille ! La classe !

Vinnie Moore est magistral dans la reprise ''Honey Bee'' originalement enregistré par Tom petty dans l'album ''Wildflowers'' sorti en 1994. L'interprétation de Phil Mogg est puissante, bien plus catchy que celle Tom Petty. Au passage, rappelons que le gaillard va bientôt atteindre la barre des 70 ans et qu'il assure toujours autant ! Pour conclure avec la magique guitare de Vinnie Moore, posez vos oreilles sur le très groovy ''Too Rolling Stoned'' qui rend hommage à Robin Trower, grandiose guitariste anglais (encore en vie, actuellement âgé de 72 ans) . 5 minutes de pur bonheur avec une deuxième partie de titre 100% blues !! certainement, un des meilleurs moments de cet album.

Alors certes, l'album ne se limite pas à ces 4 perles ci-dessus : retenons également la magnifique réinterprétation de la ballade de Mad Season ''River Of Deceit'' ainsi que le tonitruant ''Mississipi Queen'' de la légende Mountain.

''The Salentino Cuts'' aurait bien mérité ses 5 étoiles si nous n'avions pas été déçus par deux reprises. Reprendre et réussir la réinterprétation de ''Break On Thru'' des Doors relève de l'exploit. Sans être mauvaise, cette version n'apporte rien de plus. Il en va de même pour ''Ain't No Sunshine'' de Bill Whiters. On sent que Phil Mogg se perd dans cette ballade sans réussir à relever le niveau.

A l'exception de ces deux titres, toutes les autres reprises interprétées par le quintette anglo-saxon sont jouissives avec un Vinnie Moore en forme éblouissante et un Phil Mogg toujours dans le coup. L'expérience transpire dans tous les recoins et on sent que le groupe s'est fait plaisir.

''The Salentino Cuts'' démontre que UFO reste et restera une des plus grandes références du hard-rock !

Tracklisting (entre parenthèses les artistes d'origine)
Heartful Of Soul (The Yardbirds)
Break On Through (The Doors)
River Of Deceit (Mad Season)
The Pusher (Steppenwolf)
Paper In Fire (John Mellencamp)
Rock Candy (Montrose)
Mississippi Queen (Mountain)
Ain't No Sunshine (Bill Withers)
Honey Bee (Tom Petty)
Too Rolling Stoned (Robin Trower)
Just Got Paid (ZZ Top)
Its My Life (The Animals)