The Place I Feel Safest
The Effigy
Journaliste (Belgique)

CURRENTS

«Currents prouve dès son premier album qu'il a prit soins de mûrir avant d'éclore !»

13 titres
Djent
Durée: 50 mn
Sortie le 15/06/2017
2608 vues
Sorti tout droit du Connecticut, Currents était auparavant connu sous le nom We Came As Plague jusqu'à un beau jour de 2009 où suite à l'intégration du chanteur Patrizio Arpaia il fut décidé de modifier le nom du groupe. Le premier single « King Of Catastrophe » sortira en 2011, suivi un an plus tard par un second titre « Anneliese ». En janvier 2013 « Victimized », le premier e.p. du groupe, voit le jour. 2015 est une année plus mouvementée puisque non seulement sort le e.p. 8 titres « Life//Lost » mais aussi le single « Withered » et le plus important, Brian Wille remplace Patrizio au poste de chanteur.

Sharptone Records s'intéresse au groupe, le signe et publie un premier single cette année « Night Terrors » ainsi que le tout premier album studio du groupe tant attendu par les fans « The Place I Feel Safest ». 13 titres ont été sélectionnés sur près de 50 composés pendant les deux années précédentes pour être certain de se retrouver avec le meilleur en terme de qualité. Brian s'est chargé de l'écriture des textes assez sombres qui décrivent ses combats intérieurs contre ses propres démons.

Les titres même sont assez évocateurs comme nous le constatons avec « Apnea ». Metal-core teinté de djent où l'inverse, le morceau rend bien compte de l'oppression. Le nombre de coups donnés en rythmique n'empêche aucunement la lourdeur omniprésente. Une entrée en matière intrigante à souhait poursuivie par un « Tremor » plus groovy et surtout plus accrocheur dans les chorus. Ryan et Chris s'échangent des parties de guitares musicales et bon nombres d'effets bien placés.

La double pédale de Jeff rentre en action sur « Night Terrors ». Entre martèlement et lourdeur, le titre est une belle démonstration de technique et les refrains chantés avec force donnent un rendu fédérateur. Brian en profite pour nous montrer ses capacités en voix claire. Voix avec laquelle il enchaîne dès le début de « Delusion » avant de rattraper les screams de circonstances. « Withered » jouera également sur l'alternance des styles de voix. Posées cette fois sur une lourdeur plus groovy et un plus grand nombre d'effets dominés par les gratteux.

Une belle entrée de batterie pour « Dreamer » qui gardera un jeu subtil tout du long alors que Dee assure la liaison parfaite avec sa basse entre rythme et mélodie des grattes. Retour à un titre plus classique du genre, « Forget Me » contient les clichés traditionnels mais utilisés de manière à construire un chouette titre à refrain accrocheur. Brian donne lui même le ton du titre éponyme de sa voix agressive. « The Place I Feel Safest » possède un des meilleurs refrains de l'album et est techniquement irréprochable.

Si « Silence » commence légèrement, il alternera avec la rage sans aucun détour. Le titre possède son ambiance propre avec une bonne occasion de crier les paroles du refrains lors des concerts pour les fans présents. Une structure équivalente se place pour « Best Memory » et si le refrain se veut moins fédérateur, l'accroche des couplets est encore meilleure que sur le titre précédent.

Une belle démonstration de technique pour le remuant « Another Life ». Il n'est pas difficile de se laisser embarquer par l'histoire musicale contée ici de belle manière par des musiciens inspirés au mieux. Le superbe slow à la double pédale qu'est « I'm Not Waiting » ravagera tout sur son passage, n'hésitant pas à dévoiler plusieurs facettes différentes allant jusqu'au punk niveau rythme de batterie. L'occasion également de mieux entendre et apprécier le travail de bassiste de Dee. « Shattered » clôt l'album dans une ambiance plus calibrée djent pur et dur.

Les réfractaires au style musical ne doivent pas se pencher sur cet album malheureusement. Nous sommes ici plongés dans le vrai, le bon, le djent, le core, et tout ce que vous désirez associer à ce style. L'avantage de Currents est de ne pas faire que de la simple démonstration mais d'écrire de vraies bonnes chansons. La qualité technique se dévoilant au gré des écoutes et pas mise en avant au détriment des titres. Pour les fans du genre, il ne fait aucun doute que vous êtes face à un album des plus agréables à découvrir. Currents prouve dès son premier album qu'il a pris soin de mûrir avant d'éclore. Et c'est tout à son honneur.