The Fallen King
Enora
Journaliste

FROZEN CROWN

«« The Fallen King », un album plein de surprises pour un jeune groupe prometteur qui trace lui-même la longue route qui l'attend»

10 titres
Power Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 09/02/2018
7216 vues

Aujourd'hui, nous allons nous tourner du côté de l'Italie pour vous présenter le premier album du très jeune groupe Frozen Crown, que tout semble déjà destiner à une grande carrière ! Formé de Giada Etro au chant, Frederico Mondelli au chant, à la guitare et au clavier, Talia Bellazecca à la guitare, Filippo Zavattari à la basse et Alberto Mezzanotte à la batterie, Frozen Crown propose un Power Metal énergique et original à travers l'album « The Fallen King ». Retenez bien le nom de ces musiciens car ils pourraient bientôt vous surprendre !

Le début est explosif avec « Fail No More », un titre lancé à toute vitesse par une batterie impossible à arrêter ! Le clavier et la guitare se répondent et s'accompagnent, tantôt en soutien de la voix, tantôt en passages solo virtuoses. On retrouve ce qu'on aime tant dans le Power Metal : de l'epicness au plus haut niveau ! Le chanteur, parfois accompagnée d'une douce voix féminine, colle au mieux à la rythmique effrénée avec sa diction ce qui confère un côté très entraînant à ce premier titre, parfaitement réussi selon moi puisqu'il ne donne qu'une envie : en entendre davantage ! L'ouverture de « To Infinity » rappelle des groupes plus anciens comme Stratovarius par exemple. Mais, assez rapidement, Frozen Crown se distingue de ces sommités du Power en proposant une ligne musicale construite autour d'une rythmique accompagnée de la voix de la chanteuse sous laquelle les guitares brodent une mélodie. Cette chanson prend parfois presque des accents plus Sympho grâce aux capacités vocales de la chanteuse qui s'en donne à coeur joie ! Sur « Kings », elle prend plutôt la position d'une chanteuse forte et qui s'impose, ce qui contraste à merveille avec le côté plus vulnérable de la chanson précédente. Alors oui, on peut dire que le Power est un style gentillet et ridiculement dansant mais qu'est-ce que ça met de bonne humeur d'entendre quelque chose d'aussi joyeux et construit musicalement !

Le temps semble filer tant le plaisir est grand à l'écoute de cet album. Nous en sommes déjà à la chanson « I Am The Tyrant » qui débute par une composition légère au clavier avant que guitares et basse ne se joignent à l'ensemble pour lui conférer plus de poids. On y retrouve la voix du chanteur, qui ne renonce jamais à des parties en duo avec son alter-ego féminin. Comment ne pas imaginer une fosse reprendre en choeur le refrain de cette chanson ? Ce titre est définitivement fait pour être joué en live, et on ne dirait jamais non aux passages screamés qui apportent une touche de violence ! L'atmosphère reste guerrière avec « The Shieldmaiden », magnifiquement portée par les deux vocalistes du groupe au point qu'on peine à distinguer les deux voix. Rien ne semble pouvoir arrêter la batterie, pas même les riffs des guitares ou le scream, à nouveau présent, pour notre plus grand bonheur. « Chasing Lights » sonne comme une pause dans cet album pour l'instant extrêmement énergique et vivant. On profite de cette respiration apaisée, que ce soit dans ses passages instrumentaux ou dans ceux où la voix de la chanteuse semble flotter, aérienne et caressante. Comme toujours, les choeurs apportent un réel relief à cette création.

Et « Queens Of Blade » est la continuité parfaite de cette chanson dans une veine plus énergique. Le scream prend ici des accents Metalcore qui dénote un peu avec l'esprit du titre mais finalement, l'oreille s'y habitue et on se concentre de plus en plus sur la guitare et la batterie, titanesque soutien au groupe. La rythmique est d'ailleurs mise en avant, avec une place spéciale pour la basse, sur un passage chaotique et nettement plus sombre que le reste de l'album ; Frozen Crown est visiblement plein de surprises. « Accross The Sea » nous ramène sur le chemin d'un Power Metal plus traditionnel qu'on commençait presque à perdre de vue dans la composition mais certes pas dans l'esprit. La voix est douce, le clavier très présent et le ton est épique mais toujours très mélodique. De la même façon, le groupe fait le choix d'un esprit plus dramatique et imposant sur « Everwinter » qui me rappelle, sans que je puisse réellement l'expliquer, certains passages des chansons de Galneryus (peut être dans le côté virtuose de l'écriture musicale ?). Les paroles font également très directement référence à l'univers habituel des groupes de Power. On finit cette écoute avec « Netherstorm » qui ferait presque plus penser à des groupes de Folk/Viking dans sa composition avec des choeurs puissants, un scream entraînant, une batterie martelée, des riffs de guitares agressifs !

« The Fallen King » se révèle être un album plein de surprises ! Alors qu'on pourrait croire que Frozen Crown est un groupe de Power Metal comme il en existe déjà tant, la formation prouve sa volonté de dépasser ce qui est classiquement considéré comme étant le propre de ce genre en se livrant à des mélanges audacieux et riches qui contribuent à la création d'une identité musicale propre. Le Power a encore de beaux jours devant lui et Frozen Crown en est peut être l'un des ambassadeurs.

FROZEN CROWN
Plus d'infos sur FROZEN CROWN
Power Metal