The Deathcantation
Denis LABBE
Journaliste

NEMECIC

«Nemecic a été mal conseillé, mal guidé, mal produit et maladroit»

10 titres
Metal
Durée: 51 mn
Sortie le 01/09/2017
78 vues
Premier album pour les Finlandais de Nemecic qui oeuvrent dans un death/thrash assez classique et pour le moins brouillon. Dès le premier morceau « Locomotive Tomb », le son, confus, ne donne pas immédiatement accès à ce titre basé sur une rythmique syncopée. Et puis, quelque chose gêne. Alors, on remet le titre une fois, deux fois, puis on écoute le suivant et la suite, pour revenir dessus. Et enfin identifier d'où provient le mal : le chant. La voix de Henry Hämäläinen est insupportable. Mal mixée, pas assez puissante, sans relief, elle plombe chaque titre, aussi bien dans ses growls que ses grunts. Sorte de mélange entre une voix death et une voix black, elle écrase les compositions sans y apporter le petit plus nécessaire à ce courant musical.

Et c'est bien dommage, parce qu'un morceau comme « Fields Of Glass » aurait mérité mieux, avec son introduction hypnotique, ses guitares rappelant Nevermore et ses changements de rythmes ou « The Automaton » et ses dissonances. Finalement, lorsque le chant devient clair sur « Void », l'ensemble passe mieux. Malheureusement cette composition est si fade qu'elle n'en est pas sauvée. Quelques autres idées surnagent, comme ce passage calme sur « Apotheosis » ou le déferlement de violence d'« Ouroboros » (toujours gâché par le chant), mais c'est bien peu pour sauver l'ensemble du naufrage.

Après plusieurs écoutes, pénibles et durant lesquelles on cherche les éléments positifs sur cet album, il faut bien arriver à la conclusion que The Deathcantation (mais quel jeu de mot pourri !) est mauvais. Il m'arrive rarement de l'écrire, parce que je n'aime pas descendre un album qui a été enfanté par des musiciens dont c'est le bébé. Mais là, il ne faut pas se voiler la face. Même pour une oeuvre underground, Nemecic a été mal conseillé, mal guidé, mal produit et maladroit.