THE DARK ELEMENT
Plus d'infos sur THE DARK ELEMENT
Metal Symphonic

The Dark Element
Carm Ziofa
Journaliste

THE DARK ELEMENT

«Avec ce premier album éponyme, The Dark Element nous réconcilie avec le métal symphonique mélodique et puissant à la fois !»

11 titres
Metal Symphonic
Durée: 54 mn
Sortie le 10/11/2017
1212 vues

Vous connaissez certainement Anette Olzon, l'ancienne chanteuse de Nightwish, virée du groupe fin 2012. Vous connaissez probablement aussi l'ancien guitariste de Sonata Arctica, Jani Liimataine, qui a quitté le groupe en 2007. Pour notre plus grand bonheur, le duo se rejoint autour d'un projet appelé The Dark Element. Il est encore trop tôt pour savoir s'il s'agit d'un projet unique ou d'un groupe à part entière prêt à embrasser une carrière. L'avenir nous le dira.

Le duo Anette et Jani (qui a pris également en charge les claviers) s'est entouré pour l'occasion des deux compères de Jani dans Cain's Offering, Jonas Kuhlberg à la basse et Jani “Hurtsi” Hurula à la batterie. Le résultat de ce premier opus éponyme est excellent: le métal symphonique du combo finlandais lorgne plus souvent du côté de l'AOR que du symphonique et c'est là tout le charme de cette première production. Anette est en pleine forme et les compositions de Jani font mouche dès la première écoute.

Une fois n'est pas coutume, nous allons démarrer cette chronique en vous parlant d'une ballade, "Someone You Used To Know". Ce titre est un monument de mélancolie. Frissons garantis ! Anette y est impériale, le solo de guitare acoustique absolument magique et la montée du refrain efficace. Clairement, un de nos titres préférés.

Alors bien sur, ce nouvel opus contient également des titres bien pêchus comme le magnifique "My Sweet Mystery". Son intro Rammsteinienne se déverse sur un couplet AOR et un refrain que l'on retient facilement. Le très speedé et symphonique "Dead To Me" nous séduit et l'envoutant "The Ghost And The Reaper" arrrache tout sur son passage.

Parmi nos coups de coeur, citons également "Only One Who Knows Me": son couplet mélodique à cheval entre pop et AOR explose sur un refrain symphonique et puissant à souhait. La reprise du refrain sur la partie finale du titre est absolument magique ! Un tube en puissance !

Ce qui est intéressant dans cet album, c'est cette capacité que Jani a eu de composer des titres aux contours symphoniques sans rentrer totalement dans les clichés habituels du genre. Les lignes de chant n'ont aucune référence au lyrique et du coup, la voix d'Anette prend toute sa dimension de force et de puissance. C'est le cas par exemple sur "Here's To You" ou "I Cannot Raise The Dead". Ce dernier titre présente l'originalité d'être plus proche de la pop/AOR que du symphonique pur. Et c'est parfaitement bien interprété.

Avec ce premier album éponyme, The Dark Element nous réconcilie avec le métal symphonique mélodique et puissant à la fois ! Il ne nous reste plus à espérer maintenant que le projet d'Anette et de Jani ne soit pas juste l'histoire d'un coup isolé.