The Damage Ones
Seb Gallagher
Journaliste

9ELECTRIC

12 titres
Metal Industriel
Durée: 40 mn
Sortie le 15/07/2016
2354 vues
Deux ans après un premier EP plus que correct, le quatuor de Los Angeles 9Electric revient avec son premier album nommé "The Damaged Ones". Pour ceux qui ne les connaitraient pas encore, nos californiens se sont formés au milieu de l'année 2010, et a de suite su s'imposer dans le monde du Metal Indu tel un grand groupe côtoyant au passage des grands noms de la scène métal indus tels que Wayne Static (Static X) ou encore Heidi Shepherd (Butcher Babies), sans oublier les nombreuses scènes partagées avec des groupes reconnus comme Lacuna Coil pour ne citer qu'eux.
C'est donc une paire d'années après "Control" que nos Ricains reviennent plein de rage avec un son avant-gardiste aux influences diverses et variées.

Titre éponyme puissant et explosif, vient d'entrée se télescoper à nos oreilles un savant mélange de musique Indus, de Nu Metal, et de Rock qui nous explose totalement au visage, et dès les premières notes nous fait agréablement décoller de notre siège. Un premier titre nous promettant que du bon et lourd pour la suite.

Avec le très Static X "Naked", notre quatuor californien nous cloue littéralement et définitivement le bec. Rythmé puissant et original malgré que leurs influences soient bien prononcées, cela n'est en aucun cas un bémol à ce super morceau, nous faisant jumper et danser. Riches en nuances, les riffs de guitare mélangés à la musique indus font tout bonnement et sereinement leur bout de chemin dans notre canal auditif et cela fait du bien!

Nappes électro et instrumentales limite Hard, voici le menu de "Goodbye". Ce titre entêtant transforme cet essai avec brio une fois de plus avec leur savant mélange, nos ricains nous embarquent avec eux à 200% dans leur univers, nous gratifiant même d'un somptueux solo bien planant. D'ailleurs, on peut retrouver la même recette sur le titre suivant nommé "Take It Away". Une cohérence dans les titres et une succession d'excellents morceaux montrant que pour à peine 6 ans d'existence, nos californiens n'ont rien à envier aux groupes du même style.

Avec son intro Trip-Hop qui nous rentre vite dedans, c'est au tour du très bon "Toxic Angel" d'entrer par le trou de nos oreilles et nous faire du bien. Encore une fois les riffs bien lourds et saturés se donnent la réplique avec les nappes électro appuyant et soulignant l'excellent travail vocal du très Chester Bennington (Linkin Park) Thunderwood.
'I Die", la très incisive conclusion de cet album où tous les éléments se déchaînent. Et encore une fois dans cet opus, c'est une déferlante de mélodies, de super riffs bien burnés, et de nappes électro aussi bonnes les unes que les autres.

Un cocktail explosif foutrement savant, voilà ce que l'on peut dire si l'on devait résumer ce talentueux quatuor californien. En tous cas, avec ce premier opus, nos ricains frappent très très fort, nous gratifiant de riffs, solo et sons indus brillamment exécutés. "The Damaged Ones" annonce un avenir radieux à ce quatuor qui déchire! Sûrement la révélation Metal Indus de cet été 2016!!!!
9ELECTRIC
Plus d'infos sur 9ELECTRIC
Metal Industriel