TURBONEGRO
Plus d'infos sur TURBONEGRO
Punk Hard Rock

Rock'n'Roll Machine
Carmziofa
Journaliste

TURBONEGRO

« ''Rock'n'Roll Machine'' est une bombe punk hard-rock absolument jouissive !»

11 titres
Punk Hard Rock
Durée: 39 mn
Sortie le 02/02/2018
1724 vues
SCANDINAVIAN LEATHER RECORDINGS
Les Norvégiens de Turbonegro sont de retour après quasiment 6 ans d'absence. Non pas que le groupe ait chômé pendant cet espace-temps. En effet, Turbonegro en a profité pour tourner et défendre sur scène le dernier album en date, "Sexual Harassment" paru en 2012. C'est vous dire que nous sommes heureux de poser nos oreilles sur ce nouvel opus intitulé tout simplement "Rock'n'Roll Machine".

Nous allons lever le suspense tout de suite: ce nouvel album est tout simplement une bombe punk hard-rock absolument jouissive. Turbonegro rend hommage au hard-rock et au punk dans sa globalité tant les références à des groupes connus sont parsemées tout au long de "Rock"n'Roll Machine".

Comment ne pas penser à AC/DC en écoutant le single "Part III Rock"n"Roll Machine": des riffs à la Malcom Young et les "hoy" typiques du titre "T.N.T." d'AC/DC distillés ci et là sont révélateurs du souhait de rendre hommage à Malcom (ce qui nous été confirmé par Tony, le chanteur que nous avons interviewé). D'autres références à AC/DC ne manquent pas dans cet album et notamment sur "Fist City", titre à cheval entre AC/DC et un Billy Idol survitaminé ou une partie de l'intro de "Hot For Nietzsche" (titre déjà connu depuis 2 ans) qui nous fait penser à "For Those About To Rock". D'ailleurs, ce titre a une intro qui frôle aussi les influences des anglais de Who et leur "Baba O'Riley'.

"Skinhead Rock'n'Roll" nous propose une intro à la "Jump" de Van Halen, A ce sujet, Tony nous expliquait que l'apport des claviers était important sur ce nouvel opus. Le titre "John Carpenter Powder Ballad" nous entraine dans le rock FM des années 70 avec un refrain dont la mélodie nous rappelle Bon Jovi.

Alors bien sur, Turbonegro n'oublie pas ses racines Punk Rock et nous balance des brulots imparables tels que "Part II, Hello" à la section rythmique basse/batterie assassine et des riffs de malade, le très emballé "Hurry Up & Die" et son pont mystérieux avec des voix à l'envers, "On The Rag" avec une intro enregistrée live et un refrain qui sent bon le pogo et enfin "Special Education" qui conclut avec énergie ce nouvel album.

Amis fans de rock brut, enthousiaste et emballé ne passez pas votre tour ! Posez vos oreilles, pogotez, sautez au son des 10 brulots (11 avec l'intro) de ce jouissif "Rock'n'Roll Machine". Messieurs de Turbonegro, n'attendez pas encore 6 ans pour nous délecter d'un nouvel album. Une chose est sûre: s'il y a deux concerts à ne pas rater cette année ce sont les deux prestations que les Norvégiens donneront au Download et au Hellfest . On vous aura prévenu !