Ritual
Shades Of God
Journaliste

SOULFLY

«« Ritual » est de loin l'une des meilleures réalisations du groupe, tout ce que les fans aiment (ou ont aimé) y est réuni et vous pouvez nous croire, ça déménage sévèrement»

10 titres
Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 19/10/2018
936 vues

Depuis sa création en 1997, Soulfly est hyper actif, à l'image de son frontman et géniteur, Max Cavalera. En un peu plus de 20 ans, le groupe en est (déjà) à sa onzième réalisation avec « Ritual », successeur du plutôt bien accueilli « Archangel » en 2015. 11 albums en 21 ans de carrière, ça fait une jolie moyenne l'air de rien. Cependant la quantité n'a jamais fait la qualité, et les opus de Soulfly sont très souvent la cible de moqueries quand celles-ci ne sont pas directement destinées à Cavalera. Mais qu'à cela ne tienne, il en faudra plus pour arrêter un homme qui n'a jamais cessé de croire en ce qu'il fait.

Dans le milieu musical les critiques sont légions et il serait difficile de ne pas accorder de crédit à quelques unes d'entre elles. Il faut être honnête et reconnaitre que la discographie (fournie) de Soulfly est relativement inégale autant dans la direction stylistique qu'en termes de qualité. On ne sait jamais à quoi s'attendre avec Max Cavalera, qui répète quasiment à chaque fois que le nouvel album sera ''plus mystique et direct que le précédent''. « Ritual » n'a pas échappé à cette déclaration, le Brésilien ajoutant même que ''Pour celui-ci, nous avons vraiment essayé de conserver le groove des débuts de Soulfly ainsi que mon amour pour les trucs lourds et rapides comme le Death, le Black Metal et le Hardcore''. Et bien le bougre a tapé juste, il ne faut pas plus d'une écoute pour constater que « Ritual » possède bien un groove indécent ('Evil Empowered'), une sacrée dose de mysticisme ('Blood On The Street') et qu'il tape dur ('The Summoning'), voire très dur par moments ('Demonized'). Des propos qui s'illustrent bien avec le terrible 'Under Rapture' qui accueille en guest Ross Dolan (Immolation) et montre un Soulfly allant droit à l'essentiel abattant l'atout lourdeur pour un résultat on ne peut plus violent. Même topo sur 'Dead Behind The Eyes' qui lui a pour guest le célèbre Randy Blythe (Lamb of God) et où la bande de Cavalera mêle à la brutalité une bonne rincée d'éléments tribaux qui ne sont pas sans rappeler un certain « Roots », un morceau bonifié par les excellents soli d'un Marc Rizzo au somment de sa forme qui est une vraie valeur ajoutée au son de Soulfly.

Les écoutes défilent et on s'aperçoit que « Ritual » est une sorte de mix de la carrière de Max Cavalera et qu'il reprend les codes mis en avant par le Brésilien depuis ses débuts avec Sepultura il y a de ça plus de 30 ans. Indéniablement ce nouvel opus a de l'allure, le producteur Josh Wilbur (qui a notamment travaillé avec Gojira et Lamb of God) a réussi à capter le meilleur de Soulfly tout en lui insufflant ce que les fans attendent : un mélange de Metal dur, tribal et primitif. S'il vous faut encore un exemple pour vous en convaincre, vous n'aurez qu'à jeter une oreille sur 'Bite The Bullet' ou le très Rock n'Punk 'Feedback' et il y a fort à parier qu'après ça, vos derniers doutes soient levés.

N'en déplaise à certains, en 2018 Soulfly est toujours debout et il tient une forme olympique. « Ritual » est de loin l'une des meilleures réalisations du groupe, tout ce que les fans aiment (ou ont aimé) y est réuni et vous pouvez nous croire, ça déménage sévèrement. Si vous étiez en froid avec Soulfly, vous pourriez très vite vous réconcilier.

Chroniques