ARCHSPIRE
Plus d'infos sur ARCHSPIRE
Tech Death
Chroniques

Relentless Mutation
Enora
Journaliste

ARCHSPIRE

«''Relentless Mutation'', tout simplement la plus belle sortie en Technical Death Metal de cette année»

7 titres
Tech Death
Durée: 31 mn
Sortie le 22/09/2017
6877 vues

Archspire, qui s'appelait Defenestrated de 2007 à 2009, vient de sortir son nouvel album : « Relentless Mutation », et on ne va pas se mentir, il se présente clairement comme la plus belle création en Technical Death Metal de l'année !

C'est à peine si le groupe nous laisse nous préparer à la violence du premier morceau de l'album, « Involuntary Doppelgänger » tant celui-ci déferle sur nous et nous emporte avec une puissance incroyable ! La technicité n'est clairement pas mise de côté puisque tous les instruments se répondent et tissent une mélodie extrêmement complexe et riche. La voix n'est pas en reste puisqu'on assiste à une réelle démonstration de l'ensemble des capacités d'Oliver Rae Aleron. Virtuosité et rapidité sont les maîtres mots de ce titre. Les passages à la guitare sont parfois tellement construits qu'on a l'impression d'écouter de la musique classique. Autant vous dire qu'Archspire a joué ici une carte maîtresse.

« Human Murmuration » est plus atmosphérique dans son ouverture et seule la voix apporte les premières touches de force et de rythme, bientôt doublée par la batterie, puis les guitares et la basse, qui a, je tiens à le souligner, une véritable place sur chaque morceau. Les guitaristes sont des monstres de talent, il n'y a réellement aucun autre mot pour qualifier la magnificence des lignes mélodiques qu'ils proposent. Le scream aigu qui coupe le morceau est à vous glacer le sang, en contraste avec les graves auxquels le chanteur nous a habitué jusque là.

Les accents Metalcore de « Remote Tumor Seeker » se fondent avec une facilité déconcertante dans le Death Metal ultra-technique et lourd que propose le groupe. Sur le refrain, la voix change de ligne rythmique, en contretemps permanent avec le reste du groupe, une merveilleuse idée qui modifie totalement l'ambiance du titre. On retrouve les riffes effrayants de virtuosité des guitares et la basse, très bien mixée, ce qui permet vraiment de profiter de la profondeur qu'elle apporte aux chansons.

Avec « Relentless Mutation », on débute par une sorte d'introduction calme à la guitare acoustique et à la basse, qui pour une fois assure la ligne musicale dans toute sa complexité. La batterie vient s'ajouter en fond, avec discrétion. Mais ce n'était qu'un prélude à la brutalité qui suit ! Si la batterie et la basse mettent en place une rythmique effrénée, les guitares semblent suivre leur propre rythme, plus lent. Les screams voyagent de l'un à l'autre, offrant encore un troisième aspect à se triptyque qui se superpose et se sépare, en permanente évolution mélodique. Le refrain est tout simplement magnifique avec ses changements de rythme qui ne passent que pas la voix.

La batterie instaure une ligne rythmique avant d'être submergée par le reste du groupe sur « The Mimic Well ». Archspire maîtrise tellement sa composition que les musiciens se permettent des ruptures rythmiques sans cesse nouvelles. Le morceau semblerait instable chez tout autre groupe mais sonne parfaitement avec eux. Une pause se fait avec un passage calme à la basse et aux guitares avant que la démentielle voix d'Oliver Rae Aleron ne reprenne le dessus. L'ouverture de « Calamus Will Animate » puise sa force et son originalité dans le côté robotique où seules voix et ligne rythmique se répondent. Assez étrangement, le groupe renonce assez rapidement à cette rythmique implacable et puissante pour se redonner plus de liberté et de souplesse dans la composition. Les guitares, qui ont l'air d'être bridées sur certains passages, s'en donnent à coeur joie dans leurs riffs, de plus en plus techniques.

« A Dark Horizontal » reprend certains codes plus communs au Death mais la technicité du groupe n'est jamais loin. L'indépendance des screams du chanteur ne brise en rien l'unité d'Archspire, pas plus que le changement d'ambiance au milieu du morceau qui s'avère n'être qu'un moyen de lui donner un second souffle et une puissance encore plus dévastatrice.

Archspire signe définitivement un album à classer parmi les meilleurs de l'année ! « Relentless Mutation » est une vraie réussite qui s'appuie autant sur l'incroyable capacité de composition du groupe que sur leur virtuosité, et n'oublions pas le travail de mixage de Dave Otero qui a su donner un réel relief à cette incroyable création. Vous l'aurez compris, cet opus est un coup de coeur au moins aussi merveilleux et prometteur que les derniers albums de Cadaver Disposal ou Implore (dans des gens un peu différents) l'ont été pour moi.