W.A.S.P.
Plus d'infos sur W.A.S.P.
Heavy Metal/Hard Rock
Chroniques

ReIdolized
Laurent Sage
Journaliste

W.A.S.P.

«L'opera-rock ultime version Blackie LAWLESS. Ascension et chute d'une rock star.»

16 titres
Heavy Metal/Hard Rock
Durée: 80 mn
Sortie le 02/02/2018
1020 vues

A l'occasion des 25 ans de la sortie de l'album « The Crimson Idol », le groupe propose une version re-masterisée de l'opera-rock écrit par Blackie LAWLESS.

On sait que Blackie, fan des WHO, rêvait d'avoir son opera-rock à l'instar de TOMMY. Il a pris environ trois ans pour écrire l'histoire de Jonathan STEELE, rock star délaissée par ses parents, arrivé au sommet après avoir volé une guitare, sombre dans l'alcool et la drogue et finit par partir tragiquement.

Ce devait être à la base un projet solo mais sous la pression des fans, l'album sortit sous le nom de W.A.S.P.

La première partie raconte l'ascension, les rencontres plus ou moins heureuses, les concerts devant des milliers de personnes.

La seconde partie, plus sombre avec les titres « The Idol », « Hold on To My Heart » est bien mise en valeur par la voix de Blackie et les mélodies beaucoup moins gaies.
Le final, « The Great Misconceptions of Me » voit Jonathan s'apercevoir que malgré tous ses efforts, ses parents l'ont définitivement renié et il finit par se suicider. Comme dans TOMMY, le dernier morceau reprend des extraits des titres précédents.Comme un résumé en accéléré de sa courte vie.Une instrospection qui aboutit à un manque d'amour parental tellement essentiel que la vie en devient impossible.

Un album très sombre, loin des clichés de « F**k Like a Beast » ou de « Blind in Texas ». C'est une réflexion sur la gloire, l'amour, les valeurs essentielles de la vie. J'ai toujours pensé que les artistes avaient en eux cette difficulté à accepter le monde qu'on leur (nous) propose, et leur art est un exutoire qui permet de survivre.

L'album renferme quelques hits comme « Chainsaw Charlie », « I am One » ou encore « Doktor Rocker ». Les titres sont comme noués entre eux et il est difficile d'en détacher un car la trame de l'album construit comme une suite logique est très bien pensée.

Avec « Hold on to My Heart », dès l'intro à la guitare , on ressent l'émotion, bien plus forte encore quand le chant débute. Blackie a vraiment mis toutes ses tripes dans cet album et ça se ressent.

Je ne vais pas détailler tous les titres mais il est vrai que l'album, si l'on se prend au jeu, s'écoute d'une traite et nous fait passer par beaucoup d'émotions. Ce qui est l'essence même de la musique : transmettre des vibrations.Un bien bel opus dans ce cadre là.

Certes, cela ne sonne pas comme du W.A.S.P « classique », (hormis sur quelques titres) mais il convient d'apprécier la performance et saluer le travail fourni.

J'avoue ne pas éprouver une grande sympathie pour le personnage mais force est de constater que son opéra est en tous points abouti et mérite le respect .