RAGE
Plus d'infos sur RAGE
Heavy/Speed/Power Metal

Seasons of the Black
Herger
Journaliste

RAGE

«''Seasons Of The Black'' est un album puissant. Rage continue son bonhomme de chemin sans dévier de sa ligne de conduite: une musique efficace et heavy speed.»

11 titres
Heavy/Speed/Power Metal
Durée: 52 mn
Sortie le 28/07/2017
7438 vues
Les vétérans de Rage reviennent en cet été 2017 avec leur nouvel album intitulé "Seasons Of The Black''. Pour ceux qui seraient passés à côté de Rage, c'est une formation de heavy speed originaire de chez nos voisins allemands qui existe depuis une trentaine d'années. Ils font partie de cette génération où a coexisté des groupes comme Helloween, Blind Guardian ou Grave Digger. Ils ont déjà à leur actif 23 albums.

Sachez que 6 titres qui agrémentent la version de luxe de cet opus sont des réécritures de morceaux composés au début des années 80 quand les musiciens avaient à peine 18 ans et que Rage se nommait encore Avengers.

Passons aux choses sérieuses. Avec le départ de deux membres historiques du groupe (Victor Smolski guitariste de 1999 à 2015 et André Hilgers, batteur de 2007 à 2015), Rage a pris une orientation plus agressive que par le passé et cela se ressent sur la majeure partie des morceaux. Dans ce nouvel opus, on y trouve des riffs bien bourrins très efficaces souvent écrits sur un rythme soutenu. Certains titres partent pieds au plancher comme sur ''Season of the Black'' ou '' Blackened Karma'' . Les riffs sont limites Thrash comme sur ''All We Know Is Not''. Mais le groupe n'oublie pas de sortir quelques soli mélodique de derrière les fagots comme sur '' Serpents in Disguise''.

Rage nous délecte même un moment de répit avec l'interlude et le titre qui se rapproche le plus d'une ballade ''Farewell'' où la voix de Peter ''Peavy'' Wagner se fait plus douce et posée. Le meilleur moment de l'album de l'album pour ma part.

Et puis la voix de Peter ''Peavy'' Wagner convient bien au style thrashy de Rage car elle est aussi agressive que la musique. Elle a un côté rugueux que l'on reconnaîtrait entre mille (avec en sus un fond de ressemblance avec celle de Lemmy). L'exemple le plus parlant est sur ''Septic Bite''. Sur d'autres titres il se fait plus doux comme sur ''Farewell'' . A noter que les 4 titres clôturant l'album font partie d'un mini concept s'appelant ''The Tragedy Of Man''.

"Seasons Of The Black" est un album puissant. Rage continue son bonhomme de chemin sans dévier de sa ligne de conduite: une musique efficace et heavy speed.