Radio Free America
Eugenie
Journaliste

RSO

«Un album éclectique: Orianthi / Sambora, un duo talentueux qui surprendra !»

12 titres
Rock
Durée: 44 mn
Sortie le 11/05/2018
383 vues
BMG (REPLICA)

L'alchimie peut visiblement s'incorporer dans la musique : c'est ce que je suis en tout cas tentée de me dire en écoutant « Radio Free America », de Richie Sambora et Orianthi. Les-ex guitaristes de Bon Jovi et Alice Cooper préparent en effet un nouvel album, après la sortie de deux premiers EP's, « Rise » and « Making History ». Et celui-ci vaut définitivement plus qu'une seule écoute.

« Radio Free America » embarque dès le premier titre : « Making History » est fait dans les meilleures traditions de Bon Jovi, les guitares sont à l'honneur, et c'est sans parler d'un équilibre parfait entre les voix de Richie Sambora et Orianthi. C'est une réelle complicité que l'on sent, tout au long de l'album. Bien qu'on pourrait s'attendre à un style musical qui reprendrait le chemin d'Alice Cooper ou bien de Bon Jovi, il n'est en rien : si certains titres font bien penser aux styles des ex groupes des musiciens, à l'image de « Rise », d'autres surprennent carrément. Pour n'en citer qu'un, « Take me », marquée par une combinaison sublime entre la performance vocale de Richie Sambora et les rythmes entraînant l'imagination, les sonorités posées mais efficaces, témoignent d'un virage nouveau pris par le duo de guitaristes rock.

Les performances vocales de Richie Sambora et Orianthi méritent par ailleurs une évocation supplémentaire : je m'en suis rendue compte en écoutant « Truth », un morceau consacrant véritablement l'harmonie des voix de deux musiciens. S'ouvrant sur des notes de piano, il s'agit d'une véritable confidence, et cette-fois c'est Orianthi qui mène la danse, dont la performance tout au long de l'album est à découvrir, une belle voix rock qui s'adapte parfaitement à des morceaux moins soutenus.

Mais si on pense que les deux chanteurs en ont oublié leurs origines, qu'on se détrompe : et c'est ce que j'ai découvert dans le morceau suivant, « Together on the outside », qui, pour moi, se rapproche le plus du titre même de l'album tant il est puissant. On y redécouvre la voix version rock d'Orianthi, un rythme endiablé et un refrain parfaitement déchaîné. A noter, un solo de guitare remarquable au milieu du morceau. D'autres morceaux, tels que « Forever all the way» nous font revenir à l'époque des années 1980 : une guitare plus posée, accompagnée par la voix de Richie Sambora (à apprécier de toute urgence), un style proche de « U2 », en somme, nostalgie du bon vieux temps garantie. L'album est par ailleurs produit par Bob Rock, le producteur qui a travaillé avec Aerosmith, Metallica et The Offspring, rien que ça.

S'il n'y avait qu'une chose à dire sur « Radio Free America » enfin, c'est son éclectisme : on est constamment surpris à son écoute, ce n'est jamais que du rock, jamais que de la guitare, jamais que du vocal. Pas de morceaux qui se ressembleraient, pas le temps de s'ennuyer : « We Are Magic » est un duo à la mode des années 1980, « Masterpiece », un morceau de douceur rythmée qui mêle batterie et piano, sans oublier une belle performance de la guitare, pour ensuite tomber sur « I Got You Babe ». We've got you too. Un album qui non seulement ne décevra pas, mais qui en surprendra plus d'un.