Push Pull
Eugenie
Journaliste

HOOBASTANK

«Nouveau départ pour Hoobastank: ''Push Pull'', du rock alternatif qui innove mais qui n'en oublie pas ses origines des années 2000»

11 titres
Rock Alternatif
Sortie le 25/05/2018
1396 vues

Vous connaissez sûrement le groupe Hoobastank sans le connaître : leur titre « The Reason » fait partie de cette génération de rock alternatif qui a marqué le début des années 2000, dans la lignée de Daughtry, Lifehouse, Nickelback. Le suspens est de taille, le dernier album du groupe datant de 2012. Six ans après, après une signature avec « Napalm Records », un label indépendant autrichien spécialisé dans le hard rock et le heavy métal, le leader de Hoobastank, Douglas Robb, promet des innovations musicales, alors que « Push Pull » arrive dans nos écouteurs le 25 mai prochain.

Et on peut dire que la promesse est tenue : le petit nouveau est fait dans un style musical qui se différencie sensiblement même à l'égard du dernier album du groupe en date, « Fight or Flight », sans parler de l'image du groupe des années 2000. On sent un véritable pari fait par le groupe, qui semble tester de nouvelles possibilités tout au long de l'album. « More beautiful », le premier single du nouvel album, est clairement provocateur, et la voix de Douglas Robb s'allie à merveille avec ce style nouveau. Jolie surprise, car on était jusqu'à là habitués à des performances plus rock, à l'image de « You before me ». On continue sur la même lancée avec « True believer » : cette fois-ci, le rythme est dicté par la batterie de façon beaucoup plus engagée, amenant une guitare prononcée. A écouter également, « Push Pull », bel hommage fantaisiste à la musique R&B des années 1990.

Un retour vers le pop-rock des années 2010 garanti avec « Buzzkill (Before You Say Goodbay) » : bien que le couplet soit plus tourné vers le rock alternatif, le coeur névralgique du titre penche vers les sonorités pop-rock chères aux fans de « The Fray ». Un autre flash-back à noter : « Head Over Heels », plutôt dans le style de « Fight or Flight », une guitare remarquable et le retour vers le vocal version très rock de Douglas Robb. Mais on retrouve rapidement les rythmes pop-rock à l'origine du nouvel album, avec « Just Let Go (Who Cares If We Fall) », l'un des titres qui laisse le plus de place au lead vocal.

Hoobastank innove clairement avec « Don't Look Away », un titre efficace malgré un rythme assez posé, au style qui se différencie complètement des albums précédents du groupe. Une véritable ambiance à part, amenée par des back-vocals réussis, entre autres. « Better Left Unsaid » le confirme parfaitement : un titre à distinguer, car il y a de tout, et le mélange est parfait. Une introduction timide de la guitare, amenant un rythme nettement rock et des back-vocals en équilibre parfait avec la performance de Douglas Robb, un pont au ralenti qui ne fait que mieux amener le refrain, une suite parfaite de la nature provocatrice de « Push Pull ».

Le fort mélodique tout en restant rock « Fallen Star » mérite une attention supplémentaire rien que pour son refrain, qui signe un certain retour aux sources pour le groupe américain. Pour les nostalgiques des sons se rapprochant plus du penchant pop du groupe, le titre à écouter est sûrement « We Don't Need The World ». Et le meilleur pour la fin : le dernier morceau de l'album, « There Will Never Be Another » est, probablement, l'un des titres les plus réussis. La performance pop-rock par excellence : un rythme en équilibre parfait avec la voix de Douglas Robb telle qu'on l'a connue à ses débuts avec « The Reason », un refrain remarquable, toute une ambiance créée en espace de quelques minutes. Un album qui reste fidèle aux tendances du rock alternatif actuelles tout en changeant la donne pour Hoobastank : un nouveau départ réussi.
HOOBASTANK
Plus d'infos sur HOOBASTANK
Rock Alternatif