POST-MORTEM
Plus d'infos sur POST-MORTEM
Brutal Death Metal

God With Horns
Anibal BERITH
Journaliste

POST-MORTEM

9 titres
Brutal Death Metal
Durée: 31 mn
Sortie le 15/02/2016
1449 vues
Great Dane Records est vraiment le label français montant dans le Death Metal avec quelques pépites dans son escarcelle comme FLESHDOLL, CATARRHAL, EXOCRINE et bien d'autres.
Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à un groupe de Mulhouse, POST-MORTEM en activité depuis 1995 et plus réellement depuis 2012. Effectivement, le quintet n' a produit jusque là que 2 EP en 2000 et 2001 sous les titres 'Mystic Delights' et 'Mankind Autopsy'.
Xavier au chant, Sam et Gaëtan aux guitares, Laurent à la batterie et Pierre à la basse nous livrent cette année leur 1ère galette, 'God With Horns'. Le 1er accouchement se sera fait attendre et ça a l'avantage de fournir une production très bien aboutie tant techniquement qu'artistiquement parlant ; le tout bien emballé par une production sonore irréprochable avec des insertions d'effets sonores apportant un peu de douceur et d'épisme dans cette brutalité sonore ; je pense notamment au titre éponyme (piste 6) avec son intro et la mise en place des instruments prêts à défourailler l'auditeur et à l'outro 'Coming War'.

'God With Horns' démarre par 'Beyond The Void', intro instrumentale mélangeant à la fois un côté indus. et épique créant ainsi un effet majestueusement tragique. On peut y percevoir un petit côté fin du monde puis c'est l'avalanche de blast beats sans concession, ni transition avec la piste 2, 'Spinetrophy'.
Les alsaciens ne nous épargnent pas avec des riffs brutaux et gras et un death growl bien caverneux pour nous en mettre plein la tronche. C'est radical, rudement bien construit alternant les passages mid tempo et plus rapides accompagnés de soli distordus.
Ce sera la recette de la galette d'une demi heure : brutalité et variété des compo. avec toujours cette impression de malaise, 'Rules Of Death' et ses riffs dissonants et l'insertion de cette voix claire semblant perdue.
On enchaine avec 'Eat The Cadaver', plus lourd, plus gras. Growl profond, rythme entrainant donnant envie de péter la gueule à son voisin, double pédalage offrant une atmosphère volumineuse puis c'est au tour de 'Industrial Aborting Process' sonnant plus thrash dans les riffs. Pas de soucis, Xavier est là pour rappeler que l'on écoute du Death, d'ailleurs son growl est plus éraillé ici inspirant plus de terreur, le rythme mid tempo adopté ici accentuant cet effet.
'Void Millenium Genesis' est lourd et glauque au départ puis les blast beats se chargeront de nous balancer des tartes en pleine poire, le tout surplombé d'une basse slappée puissante et suivi d'un solo distordu dévastateur.
Quand on aime, on ne compte pas, cette version fournie par le label est dotée d'un morceau « surprise » avec 'Umbilical Strangulation' en piste 9 venant juste après l'outro. Quelle bonne surprise de se dire que quand il n'y en a plus, il y en a encore. Ce titre est emprunté au second EP du groupe (piste 1). On sent à l'écoute que ce morceau est plus ancien car il est d'un niveau de brutalité au dessus du reste de l'album avec un growl affreusement caverneux. On est dans du Brutal pur et dur, pas de place à la mélodie, il faut que ça tabasse : mission réussie, j'adore !! Et écouter bien jusqu'au bout ce titre.....avec POST-MORTEM, ce n'est jamais fini !

Une bien belle galette que ce 'God With Horns' des français POST-MORTEM. Un régal pour les fans de Brutal. Des compositions variées et efficaces, avec une légère touche d'humour pour les curieux. La durée est idéale pour l'écouter en boucle. Une belle découverte 2016. Un avenir prometteur !

Anibal Berith.