Outsider
Fred H
Journaliste

THREE DAYS GRACE

«Three Days Grace livre un album dans la pure tradition du groupe»

12 titres
Metal
Durée: 39'26 mn
Sortie le 09/03/2018
2518 vues

Tous les trois ans. C'est à cette cadence précise que Three Days Grace (traduction : ‘Si tu avais trois jours pour tout changer dans ta vie, pourrais-tu le faire ?') publie ses albums studio. Depuis le disque éponyme de 2003 à Human en 2015, tous (et multi-récompensés à chaque fois) se sont enchainés sur ce tempo. Outsider ne déroge donc pas à la règle. Cette sixième rondelle (pour vingt ans d'existence) se veut la suite logique dudit prédécesseur quant à la stabilité du line up. Juste après Transit of Venus, Adam Gontier (Chant/Guitare) les avait quittés pour ‘raisons de santé’ nous avait-on dit. On apprenait quelque temps plus tard que le lascar déserteur fondait SΔINT ΔSONIΔ pour ‘ouvrir un autre chapitre dans sa vie'. Il avait alors été remplacé par Matt Walst (My Darkest Days), frère de Brad (le bassiste originel du groupe), d'abord pour la tournée puis finalement comme nouveau chanteur officiel.

On prend donc ici les mêmes et … on recommence. On poursuit en fait. La tambouille canadienne est connue : Riffs accrocheurs, chant clair et mélodies vocales qui vous rentrent rapidement dans la tête pour des compos Metal alternatif calibrées pour les stades. Dès l'entame ''Right Left Wrong'' et ses murmures d'intro, le style est là. Le single ''The Mountain'' juste derrière fait déjà figure de futur incontournable. On imagine aisément le public scander le refrain ‘I'm still surviving, keep climbing, keep climbing … the mountain'. Les titres ''I am an Outsider'', ''Infra-Red'' ou bien encore ''Me Against You'' se succèdent dès lors dans ce même archétype alors que ''Nothing To Lose But You'' rappelle lui les compatriotes de Nickelback.

3DG a décidé de s'adjoindre les services de Rhys Fulber (connu notamment pour ses travaux avec Fear Factory ou Frontline Assembly). Les expérimentations de sons synthés analogiques et autres programmations découlant de cet accoquinage sont saupoudrés ici et là. On peut saluer l'initiative.
Malheureusement, le résultat ne laisse pas toujours des souvenirs indélébiles comme en témoigne la ballade ''Love Me or Leave Me'' qui n'est pas des plus inspirée. Par contre, le tryptique final ''Chasing the First Time'', ''The New Real'' et enfin ''The Abyss'' renouent quelque peu avec un bon Metal hard rock dès plus efficace et énergique.

Three Days Grace livre ici un album correct dans la pure tradition du groupe. Cela ravira/rassurera leurs afficionados (et ils sont nombreux quand on voit le nombre de streams sur leurs titres sous Spotify). Malgré tout, force est de reconnaître que la prise de risques est assez minime et que certains morceaux de ce Outsider sont assez dispensables. Allez, vous savez quoi…. Rendez-vous dans trois ans.