Of Death And Sin
Enora
Journaliste

FINAL BREATH

«« Of Death And Sin », un album explosif qui nous permet de garder à l'esprit que Final Breath est de retour et est déterminé à le faire savoir »

10 titres
Death/Thrash Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 19/10/2018
1252 vues

On ne le dira jamais trop, les Allemands s'y connaissent en matière de Thrash/Death, et c'est auprès de Final Breath qu'on va aller prendre une leçon aujourd'hui. Formé en 1993, le groupe ne compte, de sa formation d'origine, que son batteur et son bassiste. Depuis 1997, le guitariste Jörg Breitenbach les a rejoint, signant trois albums avec eux. Le quatrième opus arrive cette année, quatorze ans après « Let Me Be Your Tank », et est marqué par l'arrivée d'un nouveau chanteur, Patrick Gajda. Voyons si le groupe a su trouver un nouvel équilibre avec « Of Death And Sin » !

Bien que très courte, l'introduction intitulée ‘Babylon C.E'permet, grâce à une ligne musicale d'une efficacité rare, de se faire une idée du Thrash/Death rugissant et explosif qui s'apprête à déferler sur nous avec ce nouvel album de Final Breath. Tout y est : des riffs dissonants, une rythmique entraînante, une basse puissante, des choeurs énergiques et une ambiance musclée ! On reprend les mêmes ingrédients et on continue plus vite et avec plus d'agressivité sur ‘Yearning For Next Murder' qui permet d'enfin pleinement profiter du scream plutôt très agréable et maîtrisé de Patrick Gajda, gras sur les bords mais pas dans l'excès. Cette ouverture pourrait mettre n'importe quel auditeur dans les meilleures dispositions possibles pour la suite, avec quelques breaks en prime ! Le groupe tient la recette du succès, mais pourquoi se priver de l'améliorer avec un soupçon de Metalcore effréné sur la monstrueuse ‘Agonized, Zombiefied, Necrotized', dévoilée il y a une petite semaine avec une lyric video. La basse de Thomas Wissel prend toute la place qu'elle mérite et conforte la position dominante de la batterie sur ce morceau fougueux et ultra-rapide. Plus lente mais tout aussi martiale, ‘Born Against' semble presque nous offrir une pause après ce démarrage aussi brutal qu'entraînant. Le Death Metal de Final Breath emprunte ici presque au Hard Rock, pour un résultat qui peut rappeler les meilleurs morceaux de Debauchery. Le groupe continue de nous surprendre avec la langoureuse ‘Immemorial Disease' qui marque surtout les esprits par son riff très mélodique d'ouverture et par ses multiples ruptures rythmiques et soli.

Des chants religieux assurent une ouverture magistrale à ‘Tear Me From My Dreams' dont l'introduction pourrait être Black Metal, que ce soit dans la ligne de batterie ou dans le riff de guitare. Une rythmique militaire se met en place sous une mélodie bien rôdée qui donne une folle envie de bouger. Cela semble l'évidence même mais les concerts de Final Breath doivent être une sacrée claque avec des chansons aussi efficaces et qui ne négligent ni le groove ni l'aspect purement mélodique puisque le guitariste Jörg Breitenbach tient son rôle à la perfection ! Une très courte transition permet d'enchaîner sur ‘...When Finally Mighty Kings Fall' qui est d'emblée plus mystérieuse et inquiétante que les précédents titres. Après la rapidité parfois folle du début d'album, le groupe se pose afin de construire peu à peu une atmosphère différente, plus sombre et hachée qui trouve finalement toute sa place dans l'enchaînement démoniaque que constitue « Of Death And Sin » avec un solo de guitare en bonus qui apporte une touche de légèreté. Les nostalgiques du Thrash old school, sale, qui fonctionne au culot et qui se joue en moins de deux minutes trouveront leur bonheur avec ‘Illega-lie-sating' qui résume avec talent les caractéristiques essentiels du genre : rapidité et agressivité. ‘Chaos Unity' emporte l'auditeur dans un univers musical moins surchargé et qui fait la part belle à la basse pour qui sait tendre l'oreille. La guitare s'associe à la batterie d'Heiko Krumpholz pour assurer une rythmique irrésistible et qui ferait des ravages en live. Et pour finir en beauté, il ne fallait rien de moins que le chaos destructeur d'‘Annihilation' que je vous propose de découvrir par vous-mêmes !

« Of Death And Sin » est un album explosif qui nous permet de garder à l'esprit que Final Breath est de retour et est déterminé à le faire savoir ! Avec leurs vingt-cinq ans de carrière derrière eux, les musiciens ont forcément appris les recettes qui marchent et ils nous les servent ici avec brio, accueillant également un chanteur plus que prometteur en la personne de Patrick Gajda qui a totalement trouvé sa place dans la formation.


FINAL BREATH
Plus d'infos sur FINAL BREATH
Death/Thrash Metal