Phases
Herger
Journaliste

NEXT TO NONE

«Next To None sont des petits jeunes plein d'avenir. ''Phases'' est une réussite entre metalcore et progressif.»

12 titres
Progressive Metal
Durée: 78 mn
Sortie le 07/06/2017
7411 vues
La première fois que j'ai entendu parler de Next To None, c'était lors de leur passage à Lille en première partie du super bon groupe Haken. Leur prestation m'avait laissé un petit goût d'inachevé dû en grande partie au son qui n'avait pas mis en valeur les quelques morceaux interprétés ce soir là sur Lille.

Depuis j'ai appris que c'était le groupe de Max Portnoy, fils du fabuleux Mike Portnoy, ex-Dream Theater. Next To None sort son deuxième album via Inside Out Music. Pour ma part, je trouve un peu curieux cette signature sur le label de rock progressif allemand car les jeunes américains oeuvrent dans un style mélangeant metalcore et influences progressives. Pour autant ce nouvel opus est bien plus abouti que le premier. Cela est certainement du à l'expérience accumulée en tournée.

Le metalcore progressif des américains de Next To None intègre des parties métal avec les riffs typiques du style souvent syncopes comme sur ''pause'' et ce mélange entre voix claire et cris déchirés tels que l'on peut l'entendre sur ''The Apple'' ou le chanteur Thomas Cuce tente un couplet en rap.

Mais ce qui fait la différence ce sont les parties progressives bien inspirées. Et là, c'est autre chose ! En effet, celles-ci sont de haute volée. Le niveau technique est au top: le jeune Max est monstrueux, digne fils de son père et les autres musiciens sont du même acabit. Le guitariste Derrick Schneider est très bon que ça soit dans ses lignes rythmiques que dans les leads et les soli.

La mixture prend dans les morceaux les plus longs car ce sont les plus inspirés. Un titre comme ''Denial '' est très bon, avec ses passages à la guitare acoustique, des parties de piano et la voix encore juvénile à fort potentiel de Thomas.

Pour ma part, c'est dans ces morceaux à tiroirs que Next To None devrait axer ses futures compositions plutôt que dans le metalcore.

''The Wanderer'' est leur pièce maîtresse: il s'agit d'une suite de près de 20 minutes qui me rappelle un groupe de New York connu pour son Metal Prog : Dream Theater. Clairement, les titres les plus ambitieux sont les meilleurs !

Next To None sont des petits jeunes plein d'avenir. ''Phases'' est une réussite entre metalcore et progressif.
NEXT TO NONE
Plus d'infos sur NEXT TO NONE
Progressive Metal