CYLEW
Plus d'infos sur CYLEW
Rock Alternatif

Mot3l
Carmziofa
Journaliste

CYLEW

«Avec ''Mot3l'', Cylew atteint le sommet de son art ! Un album rock US à la fois puissant, mélancolique et envoutant ! »

13 titres
Rock Alternatif
Durée: 46 mn
Sortie le 15/12/2017
1130 vues
AUTOPRODUCTION
Cylew navigue dans l'univers rock depuis plusieurs années. Je me rappelle l'avoir vu en concert à la Scène Bastille en 2009 à l'époque de son premier album "Not So Sleeping, Not So Beauty ". Depuis, elle est partie en Californie, a sorti un deuxième album, "Black Lace Prophecy" en 2012 et nous revient avec un 3ème opus intitulé "Mot3l".

On a donc a faire à une artiste confirmée, qui roule sa bosse depuis plusieurs années, avec un talent incontestable. Arno Bascuñana à la guitare, Kriss Kilong à la batterie et JL Parrot à la basse l'accompagnent.

L'atout majeur de ce nouvel album c'est la maturité musicale de l'artiste tant sur le plan des compositions que du chant. L'importante mosaïque d'influence de styles nous permet de voyager au gré de nos humeurs. Tantôt rock, parfois mélancolique, acoustique par instant, les titres balayent à la fois la côte Ouest américaine, le Royaume Uni voire les pays scandinaves.

Sur le plan du chant, Cylew nous séduit par sa capacité à varier les ambiances avec une grande dextérité. A cheval entre Sheryl Crow, Shania Twain et Dolores O'Riordan, le registre vocal de Cylew navigue entre puissance et sensibilité.

Parmi les 13 titres de "Mot3l", nos coups de coeur sont nombreux. Pour commencer , "Western Sky" est le parfait exemple de mid-tempo groovy, à la fois mélodique (couplet) et pêchu (refrain). Et quand les guitares montent d'un cran, Cylew amène toute la puissance vocale nécessaire à sublimer le refrain. Le top !

Sur "Like a Flare", Cylew adopte une attitude féline qu'elle pose avec douceur sur les magnifiques arpèges à la U2 du couplet et les riffs heavy/funky du refrain.

Sa voix de velours ressort sur le très intimiste "Outter Space". La rythmique acoustique met en valeur les subtilités de son chant. Une ballade toute en douceur !
Pour rester dans le registre "frisson garanti", laissez-vous emporter par la mélancolie de "Sun" et son chant tout en sensualité qui nous rappelle le grand Jeff Bucley dans sa reprise du "Hallelujah" de Léonard Cohen.

Cylew n'en oublie pas pour autant de balancer les watts sur le grungy "Jupiter's Crash", sur "Take It All" et son faux air à la Shania Twain ou sur le désespéré "Save Me".

Globalement, les influences musicales portées par les 13 titres nous ramènent assez souvent vers les années 90 que ça soit côté grunge ou côté rock US grand public. C'est le cas par exemple pour "Wishing", un titre en low-tempo qui représente assez bien ce mélange.

Pour conclure cet opus avec subtilité, Cylew nous propose un voyage mélancolique en mid-tempo qui laisse la porte ouverte à un choix difficile, "Dead or Alive".

Une mention spéciale mérite d'être apportée à la fois sur la qualité de la production et sur l'homogénéité des arrangements. L'ensemble est parfaitement bien produit. Qu'elles soient saturées ou claires, les guitares ressortent à merveille, tout comme la section rythmique parfaitement bien équilibrée et percutante, juste ce qu'il faut.

Avec "Mot3l", Cylew atteint le sommet de son art ! Un album rock US à la fois puissant, mélancolique et envoutant !