VANDENBERG'S MOONKINGS
Plus d'infos sur VANDENBERG'S MOONKINGS
Hard Rock

MK II
Carm Ziofa
Journaliste

VANDENBERG'S MOONKINGS

«Avec ''MK II'' Adrian Vandenberg affirme sa place dans la sphère rock. Un album aux brûlots ancrés dans le 70's rock.»

12 titres
Hard Rock
Durée: 47 mn
Sortie le 03/11/2017
1242 vues

On ne présente plus Adrian Vandenberg, l'ex-guitariste de Whitesnake et leader de Vandenberg's Moonkings dont le premier opus est paru il y a 3 ans. Comme nous l'explique Adrian dans l'interview qu'il nous a accordé (cf. notre rubrique interviews), ce délai entre les deux albums est du à la maladie de Lyme qu'il a contracté et l'a immobilisé plusieurs mois durant. Dans ce délai, il en a profité pour composer les 12 titres de ce MK II.

Sur ce deuxième opus, le line-up est inchangé: aux côtés d'Adrian, Jan Hoving continue d'assurer le chant, Sem Christoffel la basse et Mart Nijen Es la batterie. Et globalement, on sent que le partage de plusieurs scènes ensemble a fini par apporter de la maturité dans le groupe. "MK II" est en effet plus abouti que son prédécesseur. Alors que le premier avait une forte coloration 70's hard-rock, cette dernière production est beaucoup plus variée et ouverte musicalement.

Pour preuve, le deuxième extrait, "What Doesn't Kill You" (cf. clip vidéo ci-dessous). Le gimmick d'introduction/refrain est nettement plus moderne et ce, malgré le fait que le couplet reprend les codes d'une ballade des années 80. Le chant de Jan est nettement plus affirmé et la différence avec le premier opus saute immédiatement aux oreilles.

Pour les fans de hard bien pêchu, Adrian ne vous a pas oublié. "Reputation" envoie du lourd avec sa rythmique emballée et une prestation vocale hors pair de Jan, "All Or Nothing" et sa rythmique groovy sent bon le Led Zep, tout comme "Hard Way" ou "If You Can't Handle The Heat".

Là où Adrian innove c'est lorsqu'il flirte avec l'esprit de The Cult de "Electric" (1987) dans "Angel In Black", le pop punk rock US des années 80 avec "New Day" et la pop psychotique de "Love Runs Out". Adrian ose et ça fait du bien.

Avec "MK II" Adrian Vandenberg affirme sa place dans la sphère rock. Un album aux brûlots ancrés dans le 70's rock.