ANEWRAGE
Plus d'infos sur ANEWRAGE
Metal indépendant

Life-Related Symptoms
Denis LABBE
Journaliste

ANEWRAGE

«Un bon album de metal indépendant qui aurait pu être bien meilleur»

13 titres
Metal indépendant
Durée: 47 mn
Sortie le 07/04/2017
181 vues
Au carrefour du nu-metal, du rock indépendant et du grunge, les Italiens d'Anewrage nous livrent un deuxième album qui mêle riffs efficaces, mélodies teintées de nostalgie et atmosphères variées, dans un ensemble percutant qui se dévoile à chaque nouveau titre sans aucune redite. Ainsi, les six premiers morceaux nous conduisent sur des chemins agréables, en nous servant, à chaque fois, un met raffiné, différent du précédent. Si « Upside Down » nous frappe à la pointe du menton, « Dance Floor » est plus insidieux et nous touche au foie, pour mieux rester plus longtemps en nous. On se dit alors que le groupe possède un talent fou, ce qui n'est pas très éloigné de la réalité.

On pense alors successivement aux groupes auxquels ils font référence avec brio, notamment Soundgarden sur « Tomorrow » aux ambiances pesantes, Alice In Chains avec l'excellent « Upside Down » qui ouvre le bal, mais également Nirvana, Freak Kitchen et Static X sur l'étonnant « Evolution Circle ». En six titres, Anewrage parvient à toucher juste. On se prend alors à rêver d'un album parfait…

Malheureusement le soufflé descend lentement. Tout d'abord avec le contrasté « Floating Man » que l'on aurait aimé plus consistant et dont les couplets manquent d'élan, alors que le refrain est plutôt percutant. Pourtant, le moins bon est à venir avec « The 21st Century », l'atmosphérique « Outside », le pop-rock « All The Way » et le confus « Insight ». Mais le pire survient avec « Clockwork Therapy » dont je n'ai absolument pas compris le projet. Le dernier morceau, « Wolves And Sirens », assez lent, parvient néanmoins à relever le niveau, en nous offrant un petit moment de mélancolie joliment tourné.

Si la première moitié de l'album est d'un haut niveau, la seconde sonne comme du remplissage ou des tentatives ratées pour aller chercher des fans dans tous les coins. Et c'est bien dommage, parce qu'avec davantage d'exigence, Anewrage aurait pu sortir un excellent album. Life-Related Symptoms est juste bon.