BEASTMAKER
Plus d'infos sur BEASTMAKER
Doom Metal

Inside The Skulls
Herger
Journaliste

BEASTMAKER

«Un album inspiré par les défunts Black Sabbath ! »

10 titres
Doom Metal
Sortie le 19/05/2017
2769 vues
Beastmaker est un groupe originaire de Fresno en Californie. Ils se sont formés en 2014 et ont déjà à leur actif plusieurs EP et un album intitulé '' Lusus Naturae'' sorti il y a un an dans un style proche de Black Sabbath et du Doom traditionnel. Beastmaker est un power trio comme à la grande époque des Cream, Grand Funk Rairlroad formés autour des musiciens John Tucker à la basse, Trevor William Church au chant et à la guitare et enfin le batteur Andres Alejandro Saldate. Ce nouvel album sort encore sur le label de Lee Dorian, Rise Above, axé sur les musiques vintage et du Doom. Pour ne pas changer du premier opus, Beastmaker nous propose 10 titres à l'ambiance très sabbathienne.

Sur ce nouvel album, le groupe nous pond des titres aux riffs pachydermiques avec des rythmes lents ou mid-tempo. On suit donc la tradition des groupes de Doom du début des années 80 comme les américains Pentagram dont la proximité du son est proche de ce que fait Beastmarker comme par exemple le titre '' Evil One''. Sur ce nouvel opus, on y trouve également des influences des britanniques de Witchfinder Général qui, jouaient au début des années 80. Les codes sont biens défendus: textes sombres comme à la grande époque, ambiances sépulcrales comme on peut l'entendre sur '' Now Howls the Beast'' . Voix entraînante qui rappelle le Mad Man ou Bobby Liebling de Pentagram. De plus les morceaux de cet album sont relativement courts et concis pour le style.

Mais ce que l'on peut reprocher au groupe, c'est justement de rester très proche de l'original. Certains morceaux sont fortement inspirés de titres provenant de ''Volume 4'' ou de ''13''. Des morceaux qui rappellent ''God is Dead'' dans la structure.Il ne s'agit pas de plagiat mais on s'en rapproche comme les titres '' Give Me a Sign '' ou ''Nature of the Damned''. Mais pour leur défense, c'est bien fait et on remarque qu'ils sont honnêtes dans leur conviction.

Un opus hommage à Black Sabbath qui reste enfermé dans le dogme sabbathien. C 'est bien fait mais cela manque d'originalité et c'est dommageable.