Initium
Shades Of God
Journaliste

VIRGIL

«Virgil a ce petit truc qui fait qu'on a envie d'y croire, le style est là, les compositions ont de l'allure, l'avenir est devant eux. »

4 titres
Deathcore
Durée: 16 mn
Sortie le 10/11/2017
693 vues

La musique, la vraie, celle faite entre potes, voici comment on peut présenter 'Initium', le premier EP de Virgil. Le quintette qui réside dans la Nord de la France s'est formé en 2016 et se nourrit de multiples influences pour créer un Metal orienté Deathcore auquel on trouve des touches de Black et de Death. Audacieux, direz vous, audacieux certes mais globalement réussi.

Composé de 4 titres dont une intro, 'Initium' permet de se faire une première idée de Virgil et force est de constater que celle-ci est plutôt bonne. Subtil mélange de Deathcore agrémenté de plans Death et Black, Virgil le revendique haut et fort, ils sont là ''dans un but unique : jouer fort, jouer cruel, jouer mortel''. Autant influencé par Thy Art is Murder, Behemoth que The Black Dahlia Murder, Virgil délivre une musique puissante, agressive, lourde et bien maitrisée. Des propos qui s'illustrent avec 'Plague', véritable abattage de riffs malsains à la lourdeur apocalyptique qui écrasent littéralement tout sur leur passage. L'ambiance y est noire comme l'ébène, les growls profonds et les rythmiques changeantes, tout comme sur ''Fall From Grace'' avec en plus un chant hurlé des plus efficaces. Virgil assure et propose une musique très sombre qui a un côté captivant, une fois le titre lancé difficile de décrocher, l'attention se porte autant sur la partie instrumentale que sur les atmosphères qui se dégagent. C'est ici sans aucun doute l'un des points forts de Virgil, savoir captiver, quoi de plus difficile que de proposer des morceaux dont on ne peut s'échapper ? Faire du Metal tout monde peut le faire, en faire du bon et du captivant c'est nettement plus complexe. 'Initium' se conclue de fort belle manière avec ''Sanctuary'' dont l'aspect Black Metal prend une dimension plus importante et incorpore quelques jolies mélodies qui laissent présager que le groupe en a encore sous le pied. S'il est vrai que 4 titres (3 moins l'intro) c'est peu, c'est néanmoins suffisant pour se rendre compte que Virgil a bien des atouts pour séduire les fans de musique à tendance Extreme et que les cartes sont désormais entre leurs mains pour dans un avenir proche, donner une suite à l'aventure.

'Initium' c'est un peu le EP qui pose les bases du groupe, qui le lance, qui lui offre de la visibilité. Virgil a ce petit truc qui fait qu'on a envie d'y croire, le style est là, les compositions ont de l'allure, l'avenir est devant eux. Avec de la patience le houblon devient de la bière, avec le temps Virgil deviendra imposant.