DRIVE
Plus d'infos sur DRIVE
Power Metal

IDEFI
Laurent Sage
Journaliste

DRIVE

«Un album hommage / posthume pour un groupe des 80's différent»

13 titres
Power Metal
Durée: 73 mn
Sortie le 08/12/2017
5526 vues
20TH CENTURY MUSIC
Cet album posthume est un hommage rendu à deux des membres décédés du groupe DRIVE : le chanteur David TAYLOR et le guitariste fondateur Rick CHAVEZ.

L'histoire du groupe est un classique de ce qui se passait dans les années 80. Après avoir tourné au Texas ( le groupe est originaire du nord de Houston), ils se rendent à Los Angeles (qui est l'épicentre du nouveau courant hard rock) et écument les clubs du Sunset Boulevard, gagnent un concours radio et se retrouvent sur la compilation de KNAC Radio « Best of the West » avec leur titre « I need the night ».

RAMPAGE Records les signe et ils sortent en juillet 88 leur premier album « Characters in time » qui obtient de bonnes critiques et un « 5K » dans la revue KERRANG.

ZOO Records' rachète RAMPAGE Records au début des années 90 ainsi que leur contrat et leur permet de sortir leur second album « Diablero ». Mais, comme beaucoup de groupes de cette époque, des changements de personnel doublé de l'avénement du grunge précipite leur fin.

Mais Rick CHAVEZ avait eu le temps d'enregistrer des demos de ce qui aurait dû être leur troisième album ( appelé « Idefi ») et qui ne sortira donc pas. Ils retournèrent au Texas et le groupe stoppa.

En 2009, le chanteur David TAYLOR meurt dans un accident de voiture puis le 25 février 2017, le fondateur, guitariste et compositeur Rick CHAVEZ décède de maladie.

En hommage, le label 20th Century Music décide de sortir, en accord avec les membres survivants du groupe, ce fameux 3e album « Idefi ».

Contrairement à nombre d'albums des années 80, le groupe dénotait avec des compositions d'une durée d'au moins cinq minutes et avec une structure de morceaux plutôt complexes.

L'album démarre avec un riff typique eighties,style RATT,un chant aigu (une des caractéristiques des groupes de ces années) dans le style Mark SLAUGHTER, de belles parties de guitares doublées (le groupe aimait JUDAS PRIEST) en solo . Le shred n'était pas encore la « norme ».

Sur les douze autres titres on retrouve « Otra_Vez », une ballade chantée en espagnol (mexicain?), « Pandilla » au rythme saccadé, avec l'apport de guitare flamenco, un morceau à l'intensité grandissante (les influences latines sont présentes sur nombre de morceaux).
« Idefi » est un morceau sûrement enregistré en live ; on dirait une jam improvisée avec son solo de guitare qui occupe la moitié du morceau, des parties basse/batterie. On sent la rage de jouer sur ce titre. « Woman » est un morceau très heavy, avec un rythme dans la lignée de BLACK SABBATH. « Me &my carnal » est un morceau rock voire pop. Il dénote par rapport aux autres chansons : rythme groovy presque funky avec un solo à la Carlos SANTANA. « Fool » est complètement différent aussi : pas de guitare saturée hormis sur le solo de guitare et le chant est beaucoup plus soft avec une voix beaucoup moins dans les aigus.

La production est plutôt bonne lorsqu'on sait qu'il s'agit de démos. Le groupe est effectivement né en même temps que les MÖTLEY et consorts mais se distinguait par des compos beaucoup plus élaborés et des paroles ne traitant pas que de la trilogie « Sex,drugs & rock'n'roll ».

Si vous voulez découvrir un témoignage de ce que les années 80 ont apporté au hard rock, dans un registre différent, alors cet hommage posthume est un bon moyen de découvrir DRIVE.

IDEFI - DRIVE