BLACK STAR RIDERS
Plus d'infos sur BLACK STAR RIDERS
Heavy Metal

Heavy Fire
Carm Ziofa
Journaliste

BLACK STAR RIDERS

«Encore une fois, Scott Gorham et ses acolytes nous assomment avec leurs brulots rock directs et puissants. A quand le prochain album ?»

10 titres
Heavy Metal
Durée: 40 mn
Sortie le 03/02/2017
438 vues
1986 est une année qui restera gravée à tout jamais dans la mémoire de tout fan de hard-rock puisqu’elle marque la disparition du bassiste de Thin Lizzy, Phil Lynott. Et quelle bonne idée que celle de Scott Gorham de perpétuer la tradition du combo Irlandais.

Défini comme une étape de plus dans l’évolution de Thin Lizzy, Black Star Riders continue de produire des albums à une cadence infernale: 3 albums en 5 ans avec “All Hell Breaking Loose” en 2013, “Killer Instinct” en 2015 et le tout dernier qui arrive dans les bacs le 3 février, “Heavy Fire”. En plus de Scott Gorham (guitare), BSR compte le très talentueux chanteur Ricky Warwick dont la voix est d’une troublante ressemblance avec celle de Phil Lynott, Damon Johnson (guitare, ex-Alice Cooper), Robbie Crane (basse ex-Ratt) et Jimmy De Grasso ( batterie, ex-Megadeth).

Alors bien sur, en tant que grand fan de Thin Lizzy je me réjouis à l’écoute de tous ces titres qui auraient pu apparaitre dans le line-up d’antan. Et c’est le cas de “When The Night Comes” et sa rythmique explosive, des guitares groovy avec les breaks si classique du Lizzy sans compter la personnel touch de BSR avec un solo de guitare d’anthologie. C’est du lourd et on s’en réjouit !

C’est le cas également de “Dancing With The Wrong Girl”, un brulot rock bien ficelé couplé à la mélodie vocale suave et grave de Ricky en mode Phil Lynott. Avec “Cold War Love” (une magnifique ballade), c’est certainement le titre le plus Lizzy de l’album.

Alors, fort heureusement, BSR ne fait pas que du Lizzy et notre coup de cœur va au magnifique “Testify or Say Goodbye”. Le couplet est de toute beauté avec un orgue Hammond en fond et un phrasé vocal plus emballé, le tout arrosé d’un refrain entrainant. La recette est succulente.

Le contraste rythmique (couplet lent et refrain rapide) fait son effet sur “Who Rides The Tiger” tout comme le très soul bluesy “Ticket To Rise” (et ses chœurs féminins soul), pour finir avec le tonitruant “Letting Go Of Me”.

Allez ! Une dernière dans le pur esprit Lizzy pour la route: “Thinking About You Could Get Me Killed” rend hommage au style groovy du jeu de basse de Phil Lynott. Thanks Mr.Crane.

Avec “Heavy Fire”, Black Star Riders perpétue la tradition du Lizzy tout en y apportant sa touche personnelle. Encore une fois, Scott Gorham et ses acolytes nous assomment avec leurs brulots rock directs et puissants. A quand le prochain album ?