FREAK INJECTION
Plus d'infos sur FREAK INJECTION
Rock - Post Harcore

Freak Is Fashion
Carm Ziofa
Journaliste

FREAK INJECTION

«Une bombe sonore explosive mi-électro, mi-rock mêlée à des mélodies et une rythmique primale et des sons crades !»

4 titres
Rock - Post Harcore
Durée: 17 mn
Sortie le 15/05/2017
603 vues
Cette nuit j'ai assisté à l'accouchement rose sanguinolent d'une Barbie, engrossée par un homme Licorne, qui met au monde un Alien, monstre pourpre, Freaky. Impressionnant ! Bouleversant ! Énigmatique ! Et puis, il faut que je vous parle de ce nouvel Alien venu au monde. Ses parents - Barbie et l'homme Licorne - l'ont prénommé Freak Injection, Freaky pour les intimes.

Je vous assure ! Je n'ai ni fumé une once d'herbe ni avalé une quelconque mixture issue du pianococktail de Colin. Non ! J'ai juste posé mes oreilles sur le torse de Freaky et au lieu d'entendre des battements de coeur, j'ai entendu les premiers cris de l'Alien ! Plus que des cris, je dirai des bombes sonores explosives mi-électro, mi-rock mêlées à des mélodies et une rythmique primale et des sons crades.

Freaky grandit vite et ses premiers sons sont devenus des hymnes à la débauche, perverti dès la naissance par cet univers violent comme un coup de cravache en cuir. Quelque temps après, je l'ai croisé dans un club échangiste avec un fond musical propice à l'orgie: "Psycho (Russian Boy)" est un mix de Prodigy, NIN, Ultra Orange avec une section rythmique impeccable qui plonge dans un chant puissant (Barbie) et des guitares heavy-rock efficace (l'Homme Licorne).

De salle en salle, de lumière rouges en lumières rouges, je flashe sur le très hypnotique "Crosses" ! Un bpm techno-dance, des grosses guitares en fond, une femme-renarde hurleuse (toujours Barbie) qui explose tout sur son passage ! Au-secours ! Je vacille !

J'enfile ma cagoule, je garde mes menottes à la fourrure rose sur moi ! On ne sais jamais ça peut servir ! Et je me punis moi-même en écoutant "Freak Is Fashion" proche de l'univers de Punish Yourself. Je veux bien également qu'on m'explique le concept de "Sex Me", une sorte de jouissance en mid-tempo groovy, avec de grosses guitares bien heavy et une voix qui mène à l'extase final !

Le bodyguard de la sécurité s'approche de moi et me dit que le club va fermer ! Il est tard et c'est déjà l'heure de rentrer ! Comment ça ? Déjà ? 4 titres et c'est tout ? Freak Injection, tu vas me manquer ! Après ce magnifique avant-gout dépravé de "Freak Is Fashion", j'en veux encore plus, j'en redemande ! Oh oui ! Encore !