Judas
The Effigy
Journaliste (Belgique)

FOZZY

«Le nouveau Fozzy est une bombe de rock-metal moderne ! à consommer sans modération !»

11 titres
Heavy Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 13/10/2017
4496 vues
C'est en 1999 à Atlanta que Rich Ward (Stuck Mojo) prend la décision de monter un groupe de reprise nommé Fozzy Osbourne. Le groupe est rejoint par le catcheur Chris Jericho qui ne fait que passer dans un premier temps avant de devenir officiellement le leader de la formation. En 2000 Fozzy Osbourne raccourci son nom en Fozzy et publie un premier album éponyme avec une majorité de reprises.

Quand sort « Happenstance » en 2002, la balance entre compos originales et reprises devient équilibrée. Le groupe ayant trouvé ses marques, le troisième album est uniquement constitué de compos originales dont le titre « Enemy » qui est choisit comme thème de la WWE No Way Out. En 2012 Century Media signe le groupe et les albums continuent de sortir avec un succès grandissant et l'organisation de tournées internationales.

Un premier single « Judas » est dévoilé en mai 2017 et obtient la plus haute place dans les charts que le groupe n'ait jamais atteint. Ce mois d'octobre, l'album du même nom débarque sur nos platines.

Un son de guitare filtré pour lancer le hit rock qu'est « Judas ». L'entertainment dans sa plus belle configuration. Ce morceau est fait pour cartonner avec son rythme rock-metal moderne et son refrain aguicheur. « Drinking With Jesus » n'est pas en reste non plus dans le genre. Fozzy cartonne avec son rock actualisé et c'est tant mieux pour nous. De toute manière, pourquoi ne pas boire un verre avec Jesus si ça permet de mettre l'ambiance.

Plus lourd et ambiance plus marquée, « Painless » ne ratera pas non plus la mélodie radiophonique pour son refrain. L'avantage du groupe est de proposer des couplets aussi prenants que les refrains. Le titre en devient agréable de bout en bout. Nous passons par le totalement moderne « Weight Of My World » qui rappelle plus un style Rob Zombie ou Prong mais avec le côté pop en plus.

Rock lent, semblant de slow, « Wordsworth Way » permet de varier les tempos du disque tout en gardant le cachet mélodique du groupe. Le titre fait mouche sans problème ; le groupe a le don de l'écriture efficace et le prouve encore une fois. La joie d'entendre un rythme dansant avec « Burn Me Out » se fait sentir. Encore un single potentiel avec une touche particulière.

Un énervement à la batterie annonce « Three Days In Jail ». Ce début trompe l'auditeur qui s'attend à plus de vitesse alors que le contre-pied est total par ce mélange de pop et de rap. Et pourtant, quel efficacité tout en variant encore une fois les plaisirs. Fozzy a son style mais voyage sans peur dans les genres différents. Retour au rock plus classique « Elevator » va s'imprégner facilement dans vos tympans. Court, concis, sautillant et chantant, tel sera le résumé du titre.

« Running With Bulls » envoie une batterie up-tempo sur ses couplets et divisera sa vitesse pour des refrains assez doux. Nous sommes en présence de ce que le groupe fait de plus classique mais passons néanmoins un bon moment. Une tendance plus brute s'annonce avec les couplets de « Capsized ». La ligne de guitare est très bonne et retient l'attention avant le retour du refrain mélodique. Départ en trombe pour le tout dernier titre de l'album « Wolves At Bay ». Le groupe nous offre son titre le plus brute pour clôturer de belle façon cette nouvelle galette.

Fozzy fourni un bon travail de composition sur ce « Judas », l'efficacité règne en maître et fait preuve de maîtrise sur l'accroche tout en restant intéressant à tout les niveaux. Un son bien puissant, de nombreux moments entraînants, de belles mélodie, l'album est une réussite de plus dans la discographie du groupe.Un seul mot d'ordre pour les fans de bon rock moderne et mélodique ; achat immédiat.
FOZZY
Plus d'infos sur FOZZY
Heavy Metal