CODE ORANGE
Plus d'infos sur CODE ORANGE
Punk Hardcore

Forever
Julien Pingenot
Journaliste

CODE ORANGE

«Un bon second album malgré quelques lacunes.»

11 titres
Punk Hardcore
Durée: 34 mn
Sortie le 13/01/2017
190 vues
Code Orange est un groupe de Punk Hardcore formé en 2008, sous le nom de Code Orange Kids. C'est sous ce nom que le groupe à fait ses premières armes en sortant plusieurs EP et Splits, et un full-length « Love is Love / Return to Dust ». Suite à cela, ils enchaînèrent plusieurs tournées et ont depuis sorti deux nouveaux albums  « I Am King » et « Forever », sorti le 13 janvier dernier.

L'album s'ouvre sur « Forever » qui est un morceau assez classique, en effet, un riff bien lourd accompagné de blasts donnant ce côté violent au morceau et donne le ton de l'album. Cela s'enchaîne avec « Kill The Creator » qui commence puissamment avec d'être coupé en plein milieu de riff par un sample d'hélicoptère avant de reprendre normalement.

« Real » est un morceau beaucoup plus simple et direct avec un break beatdown lourd, qui peut paraître ridicule pour certains mais qui est bougrement efficace. Avec « Bleeding in the Blur » changement d'ambiance car on se retrouve avec morceau mid-tempo, avec du chant clair tout du long, on a même droit a un solo pour dire.

Avec « The Mud », « A New Reality » et « Spy », on revient sur un formule plus classique mais toujours aussi efficace !

« Ugly » vient calmer les ardeurs en nous proposant un morceau mid-tempo et est un peu composé comme « Bleeding in the Blur ». « No One Is Untouchable » revient nous mettre un claque avant de passer à « Hurt Goes On » qui est le morceau le plus expérimental de l'album, avec sa première partie complètement planante, où seuls percussions, samples et voix modifiée se côtoient. Ce n'est qu'à la dernière minute de que le morceau s'emballe. « dream2 » est le dernier morceau et est complètement différent de tous ce qu'on a pu entendre jusqu'alors puisque c'est un morceau très aérien et psychédélique. Et le morceau se termine par un Cut brutal alors que nous sommes en plein dans le morceau.

Au final, Code Orange revient cette année avec un bon album notamment dans le côté punk hardcore avec des compositions efficaces et brutales par contre au niveau des morceaux plus planants, lancinants on fait rapidement le tour car ils viennent casser la dynamique instaurée par les morceaux plus violents ce qui est quelque peu perturbant. Excepté ces quelques problèmes, cela reste un album très bien produit et aux compositions efficaces.