KASSAD
Plus d'infos sur KASSAD
Black Metal

Faces Turn Away
Shades Of God
Journaliste

KASSAD

«Ce qu'il est important de souligner, c'est que dans chacune de ses facettes, Kassad se montre créatif et réussit à prendre l'auditeur dans une sorte de spirale dépressive.»

2017 titres
Black Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 07/07/2017
8841 vues
HYPNOTIC DIRGE RECORDS
Il y a des groupes dont on se sait que peu de choses, souvent par choix de ou des artistes qui se cachent derrière un projet qui se veut personnel. C'est le cas pour Kassad, dont les infos ne sont pas légions. Que sait-on ? Un minimum mais l'essentiel : un groupe de Black Metal britannique (probablement un one man band), un EP en 2016, Humans, et un longue durée, Faces Turn Away, l'objet de cet écrit.

Faces Turn Away est un album de Black Metal à la fois violent, cru et bourré d'émotions. On peut même ajouter que Kassad malgré un gros travail dans la production, fait dans le minimaliste. Pourtant, il est difficile de cerner Faces Turn Away sur une seule écoute tant les références et les influences sont nombreuses, voici tout le paradoxe qui existe. Parfois on se dit que Kassad se rapproche d'Anaal Nathrakh, notamment sur Pariah où la violence est exacerbée, les riffs tranchants et les leads discrets mais mélodieux. À d'autres moments, on voit en Kassad une version du Burzum époque Filosofem avec des titres plus atmosphériques comme sur l'éponyme ou Drifting. Ici les nappes de claviers sont ultra présentes et l'ambiance devient pesante, les vocaux deviennent presque incantatoires, nous sommes au bord du cérémonial.

Cette diversité dans Faces Turn Away est néanmoins agréable, on passe d'un Black Metal raw à un Black atmosphérique, puis on revient sur du brutal. Ce qu'il est important de souligner, c'est que dans chacune de ses facettes, Kassad se montre créatif et réussit à prendre l'auditeur dans une sorte de spirale dépressive. Broken l'exprime parfaitement avec une intro où l'on entend la pluie tomber, le tonnerre gronder, avant que ne déboulent de gros coup de double-pédales sur un rythme mi-tempo très envoutant.

Faces Turn Away bien que déprimant à souhait mérite un peu de lumière, les fans de Black Metal et autres musiques lancinantes y trouveront vite leur compte. Kassad n'a pas la prétention de casser le box-office, mais très certainement d'exorciser certains de ses (et nos) démons, et il le fait très bien au travers de son Black Metal froid et franc.